Le comportement des poissons en fonction des mois

Le comportement des poissons en fonction des mois

Quelle est le comportement des poissons en fonction des mois?

Aucune années ne se ressemblent, certaines saisons sont en retard et d’autres en avance. Il existe cependant quelques conseils assez généraux, que tout pêcheurs devrait quand même prendre en compte. La vie des poissons dépend beaucoup de la qualité de l’eau. En hiver, beaucoup d’espèces rejoignent les profondeurs. Au printemps la nature se réveil, l’été est la saison des poissons gobeur et l’automne celle des carnassiers. Regardons plus en détail le comportement des poissons en fonction des mois.

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en janvier

En janvier l’eau est froide, proche des 0°C, et même en dessous. La majorité des poissons sont dans les eaux profondes, où la température est plus élevé. Leur activité dépend alors du climat. Quand la température est en baisse ils sont immobile ( mise appart certaine espèces qui s’activent), et peuvent même rentrer en léthargie afin d’économiser leur énergie. Lorsque le soleil fait son apparition et que le temps se radoucit, les poissons frileux se réveillent, mais en revanche, ceux n’aimant pas spécialement les fortes chaleurs restent dans les profondeurs ou dans les courants. Le chevesne, lui s’habitue, il supporte les fortes chaleurs, comme le froid. Vous aurez toutes vos chances de le séduite aux appâts naturels où aux leurres.

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en février

C’est surement le mois le plus froid de l’année et le moins intéressant. La pêche du brochet est fermée. A moins d’un redoux salvateur, il n’y a que les poissons blancs tel que l’ablette et le chevesne qui sont susceptible de mordre. Les personnes qui habitent un département où la lote est présente peuvent tenter de l’attraper. Sinon vous pouvez toujours préparer l’ouverture de la pêche ne première catégorie.

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en mars

Le temps n’est pas très stable, les giboulées apparaissent et l’eaux reste à un température inférieure à celle de l’air. Les poissons commencent à bouger et sont plus ou moins actifs, en fonction des espèces. Les cyprinidés vont brouter les premières pousses des végétaux aquatiques. La truite a fini de frayer, et dès l’ouverture, elle pourra de nouveau être pêchée, à l’inverse du brochet, dont la pêche est fermée.

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en avril

Les poissons commencent à s’activer, a moins que la fonte des neiges ne vienne semer la pagaille. Même lorsque la végétation aquatique se développent à peine, les larves d’insectes grouillent dans les secteurs exposés au sud. Certains cyprinidés d’eau vive, comme la vandoise, s’apprêtent à frayer et font des réserves. La truite occupe ses postes de chasse (bois noyé, bloc rocheux…).

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en mai

La plupart des poissons blancs se reproduisent. Les cyprinidés d’eau vive déposent leurs œufs sur les fonds de galets ou de gravier, les cyprinidés d’eau calme le font dans la végétation. Les salmonidés sont voraces, sauf lorsque les eaux froides et laiteuses de la fonte des neiges leur coupent l’appétit.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche au chatterbait

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en juin

Les blancs peuvent être pêchés près du bord où ils trouvent de quoi manger, mais aussi en pleine eau où les végétaux sont aussi présents. Les carnassiers restent près des berges ou au large, derrière les obstacles ( rochers, souches..) et sur les culs de grèves. La truite moucheronne plutôt des insectes tombés à l’eau ou venant des éclosions.

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en juillet

Les chaleurs changent les habitudes, l’activité des poissons n’est pas la même durant la journée. Généralement, les cyprinidés, tout comme les salmonidés s’alimentent tôt le matin et tard le soir. Pendant le journée, les poissons se mettent au frais dans les endroits où la surface de l’eau est brassée par le vent. Le brochet et la perche, n’hésite pas à rejoindre les eaux plutôt courantes.

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en août

La température de l’eau est à son maximum, alors que la teneur en oxygène est moindre. Les poissons sont partout là où l’eau est fraîche et aérée, sur les gués, sous les cascades, près des barrages, dans le courant, mais aussi au cœur des herbiers. C’est tard le soir, voire la nuit, ou tôt le matin que se font les meilleures parties de pêche. Août est un excellent mois pour la pêche de l’anguille et le moment idéal pour se rendre dans les lacs de montagne.

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en septembre

La température de l’eau baisse, l’oxygène augmente, ce qui permet aux poissons de circuler un peu partout. Les poissons blancs quittent les secteurs de pleine eau et se rapprochent des berges. Ils peuvent êtres pêchés toute la journée. Contrairement au mois d’août, il n’est pas nécessaire de se lever aux aurores. Les carnassiers suivent le poisson-fourrage qui se tient aux abords des rives, dans les couloirs d’herbiers… La truite pare déjà à la reproduction, fait des réserves de graisse et s’apprête à remonter les rivières pour gagner des zones favorables ( fonds de graviersn tributaires).

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en octobre

La pêche de la truite est fermée, en première comme en deuxième catégorie, pour cause de reproduction, mais d’autres poissons sont tout aussi intéressants à pêcher: les carnassiers, comme la perche, qui chassent les alevins rassemblés en bancs, mais aussi les poissons blancs que l’on capture dans les parties calmes, bien exposées aux rayons du soleil. En période de crue, les poste favorables sont les secteurs les protégeant de la force du courant (aval d’une langue de terre,darse, concavité, cassure dans la berge..).

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en novembre

La pêche deviens beaucoup moins attrayante. Le froid commence à se manifester, la végétation devient plus rare, le vent entraîne la chute des feuilles mortes sur l’eau, ce qui rend la prospection des postes plus difficile, surtout dans la pêche au leurre. Les poissons gagnent les profondeurs et s’alimentent moins, exception faite de la lote qui sort de sa torpeur et commence à mordre aux lignes. Elle gagne les faibles profondeurs, les bras morts et les annexes inondés, où elle se reproduira dès que l’eau sera suffisamment froide.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche au lipless

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’activité des poissons en décembre

La température baisse nettement, les poissons vives plus ou moins au ralenti, à l’exception du saumon et de la truite qui se reproduisent, mais dont la pêche est interdite, de la lote, ou encore de l’ablette et du chevesne qui se trouve près du fond, voire entre deux eaux si le soleil darde ses rayons. Les carnassiers, sandre, brochet et silure compris, se trouvent eux aussi dans les fosses. Le poisson mort posé et le mort manié deviennent donc très efficaces, même pour le silure. En hiver, il est moins actif, mais il lui arrive de mordre.

Le comportement des poissons en fonction des mois: L’importance de la couleur de l’eau

Couleur de l'eau

Il est important de prendre en compte la couler de l’eau afin de tirer le meilleur d’une journée de pêche.

Eau trouble

La lumière ne pénètre que très peu la couche liquide et les poissons ont bien du mal à apercevoir les appâts, pas juste par manque de clarté, mais également et surtout à cause des matières en suspension.

Eau à peine teintée

Condition excellente, les poissons n’ont aucune difficulté à voir les appâts ou les leurres, et les pêcheurs peuvent agir sans trop sans trop risquer de se faire repérer.

Eau teintée

Pas les meilleures conditions qui soit, surtout lorsqu’elles sont laiteuse ( eau de fonte des neiges) ou glauques ( prolifération algale).

Eau claire

Bonne condition, mais utilisez plutôt un ligne de pêche fine et surtout restez discret.

Eau très claire

Soyez très discret et employez des montages adaptés.

Connaitre le comportement des poissons en fonctions des saisons et moment de l’année et très important et tout bon pêcheur devrait savoir comment agir en circonstance. Sans oublier l’influence de la couleur de l’eau qui est une facteur tout aussi important.

Si vous avez des questions l’espace commentaire est la pour vous 😉 et si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager autour de vous 🙂 . A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 14
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.