Tout savoir sur la pêche à l’anglaise

Tout savoir sur la pêche à l’anglaise

Qu’est ce que la pêche à l’anglaise ?

La pêche à l’anglaise a était mise au point en Grande Bretagne , pour , à la base , la pêche de la carpe et ce style de pêche se développe maintenant depuis plus d’une dizaine d’années en France. D’abord adoptée par les pêcheurs compétiteurs , elle a suscité quelques réticences chez certains amateurs , mais connait maintenant un succès fleurissant , qui en dit long sur les possibilité qu’elle peut offrir .

C’est une technique de pêche au coup avec moulinet , qui permet d’aller chercher de beaux poissons se cachant loin des berges et à grande profondeur . Au fur et à mesure des années , les résultats obtenus par les carpistes français ont convaincu les pêcheurs de carnassier qui ont trouvé dans cette technique un nouvelle façon ( et pas des moindres ) de traquer leurs proies . Un bon nombre de pêcheurs pratiquent maintenant cette technique , qui s’adapte aux poisson blancs mais aussi au salmonidé .

L’anglaise est donc une technique complète et exigeante , qui se pratique au flotteur ou à la plombée en fonction des conditions de pêches et des goûts de chacun .

Le matériel pour la pêche à l’anglaise

Cannes pour la pêche à l’anglaise

pêche à l'anglaise

Les cannes à l’anglaise doivent être solides et nerveuses ainsi que légères et équilibrées car constamment manipulé . Le carbone est le meilleur matériau pour les cannes mais fibre composite présente un très bon rapport qualité/prix .

Généralement , les cannes anglaises mesurent entre 3.30 et 4.20 mètres , sachant que la taille que je trouve la plus efficace est pratique est de 3.90 mètres . Elles sont constituées de trois éléments de même  longueur , et leur poignée assez longue , en liège ou en mousse synthétique , doit vous assurer une bonne prise en main . La canne doit être équipée d’au moins 13 anneaux en matière synthétique dure , nettement surélevés par rapport au corps afin d’empêcher le fil de coller à la fibre . Bien souvent , la canne est livrée avec un porte moulinet ; les bagues préformées permettent ainsi de positionner le moulinet selon votre morphologie et vos habitudes . Pour finir , l’action de votre canne doit être choisie en fonction de son habileté à combattre de gros poisson sur un matériel sensible , et évidemment de vos goûts .  Votre choix se portera plutôt sur une action de pointe , semi – parabolique ou parabolique.

A l’anglaise à la plombée , la canne est plus courte , en 2.60 et 3.60 mètres , et ne comporte en général que deux brins à emmanchement inversé . Son action est plutôt parabolique ou semi-parabolique afin d’éviter de casser au ferrage . Si vous utilisez un indicateur de touche , l’anneau terminal de votre canne devra être pourvu d’un filetage destiné à fixer cet indicateur .

Moulinets pour la pêche à l’anglaise

Les moulinets que vous utilisez pour la pêche a l’anglaise se doivent d’être robuste , nerveux et posséder une récupération rapide . Vous serez alors confronté à un choix qui s’avère difficile : Dois-je utiliser un moulinet capoté , qui est commode , protège mon fil et évite ainsi les emmêlements ? Ou bien en utiliser un à tambour fixe avec pick-up qui permet des lancers plus longs et plus précis ? Si vous maniez facilement le moulinet non capoté , celui-ci devrait vous satisfaire . Quoi qu’il en soit , vous devez choisir un modèle à rotation relativement douce , qui soit capable d’une récupération de 75 à 80 centimètres par tour de manivelle . Le frein doit être sensible et progressif pour vous facilitez le combat avec le poisson .

Flotteurs pour la pêche à l’anglaise

Il existe un montagne de variété de flotteurs , qui présentent tous des formes inhabituelles . Cependant , les flotteurs destinés à la pêche à l’anglaise , qu’il s’agisse de wagglers ou autres missiles , étonnent bien souvent les pêcheurs habitués à d’autres techniques . Vous devez acquérir une panoplie de flotteur , de formes et de poids différents , permettant de s’adapter à toutes les situations .

Les flotteurs se regroupent dans deux catégories : celle des eaux calmes et celles des eaux courantes . Vous utiliserez un waggler droit à antenne pour les zones d’eau calmes et un modèle ventru si vous  pêchez de loin  , ou si la surface de l’eau présent des vaguelettes . Ces flotteurs généralement entourés de deux plombs en montage fixe , sont maintenus sur le fil par un œillet métallique fixé à leur base . Les modèles utilisés pour les eaux courantes possèdent deux points d’attache : une bague et un œillet s’ils sont fixe , deux œillet s’ils sont coulissants.  Pour la pêche en eau profondes , le flotteur fixe offre une bonne vitesse d’immersion de la ligne , même si  le confort de pêche doit en souffrir .

Les wagglers pour la pêche à l’anglaise

Il s’agit des flotteurs qui se fixent sur le bas . Se distinguent les wagglers à bulbe , à utiliser pour pêcher loin du bord et dans des rivières où le courant est lent , les wagglers droits , dont le corps est une tige plus ou moins longue , en balsa , en plume se paon ou en sarkanda n et que l’on emploie dans les eaux stagnantes ou pour toucher des poissons chipoteurs . Certains wagglers comportent un prélestage à la base du flotteur .

Les balsas , Avons et sticks pour la pêche à l’anglaise

Cette catégorie concernent des flotteurs à deux points de fixation . Certains modèles , possèdent une quille fine , en plastique ou en quill de plume . Ils servent à pêcher dans les courants ou par vent agité , dans les grandes profondeurs s’il s’agit de modèles coulissants . Les sticks sont prévus pour pêcher dans des courants plus calmes , sur des fonds assez irréguliers . Il existe des modèles à têtes bombée dont la particularité est de faciliter les retenues dans le courant , mais aussi d’être stable , ou aussi à tête plombée dont la particularité est de faciliter les retenues dans le courant , mais aussi d’être stable , ou à tête pointue . La grande sensibilité de ces derniers permet de détecter les touches les plus furtives . Les fabricants proposent aussi des sticks à stabilisateur . Leur intérêt ? Ils peuvent évoluer à la même vitesse que le courant , ce qui est très pratique lorsque l’on pêche à la coulée . A signaler que les avons sont particulièrement performants pour pêcher dans les rivières agitées . Ils peuvent être plombées suffisamment pour se présenter correctement dans une coulée , même avec un vent soufflant vers l’amont .

Nylons pour la pêche à l’anglaise

Les nylons ” spéciale anglaise ” qui sont vendus dans le commerce , ont une élasticité réduite permettant une réaction rapide sur les ferrages , et une densité permettant une réaction rapide sur les ferrages , et une densité permettant de couler rapidement lors du lancer , sans trop de prise au vent ou au courant .

J’ emploie en général le plus souvent un nylon de 12 à 14/100 pour le corps de ligne , et de 8 à 10/100 pour le bas de ligne , mais il est évident que le diamètre du fil dépend aussi du poisson que vous recherchez , de l’aptitude à maîtriser une belle pièce avec un nylon très fin , et de la taille de l’esche et de l’hameçon utilisés .

Plombs pour la pêche à l’anglaise

Les plombées à l’anglaise sont classées de façon spécifique ( comme dans le tableau des concordances en grammes ci-dessous ) :

 


SSG ( swan ) 1.89 Gramme n°3  0.21 Gramme

AAA              0.81 G                n°4  017 G

BB                0.40 G               n°6   0.10 G

N1               0.28 G                n°8   0.06 G


Les plombs que vous utiliserez seront sphériques , fendu  et mous , afin que vous puissiez les poser , les déplacer ou les ôter facilement .

Hameçons pour la pêche à l’anglaise

Les hameçons utilisés pour la pêche à l’anglaise sont à peu de chose près semblables à ceux employés pour la pêche au coup et ne requièrent pas de caractéristiques spécifiques . Vous veillerez simplement a ce qu’ils soient adaptés a la taille de l’esche   .

Indicateurs de touches pour la pêche à l’anglaise

A la plombée , on utilise généralement un indicateur de touches : un écureuil , un détecteur de touches électronique , un swing-tip ou un quiver-tip ; sachant que vous pouvez fixer ces deux derniers modèles sur l’anneau terminal de la canne .

L’écureuil est le plus courant des indicateurs de touches utilisés à la plombée , surtout pour la pêche de la carpe . Le système est relativement simple : une fois les cannes posées sur leur support , passez le fil dans le guide et tendé le de manière à ce que l’écureuil soit au milieu de sa tige . Au moindre relâchement ou tension , l’écureuil descend ou monte , vous indiquant ainsi un départ .

Les détecteurs de touches électroniques procurent à la pêche un certain confort mais leur prix est assez élevé . Le nylon est passé dans l’indicateur qui  , au moindre mouvement , produit un bip sonore  ou s’allume , lorsqu’il est pourvu d’une diode lumineuse .

Le swing-tip est constitué d’une partie souple qui sert de charnière et d’une partie droite , généralement peinte en couleur vive , qui se soulève pour indiquer la touche . La longueur de la pointe , entre 15 et 25 centimètres , détermine la sensibilité de l’indicateur . Lorsque l’on est confronté au vent ou au courant , il faut alourdir le swing-tip  ou réduire la longueur de l’articulation .

Le quiver-tip est un scion fin et nerveux , généralement en fibre de verre ou de carbone plein , long de 25 à 30 centimètres . L’une de ses extrémités est équipée d’un filetage pour la fixation sur la canne , l’autre est pourvu d’un anneau métallique dans lequel passe le fil . Afin d’être visible , l’extrémité du quiver-tip est peinte de couleur fluorescente . La longueur et la puissance sont choisies selon la plombée , mais aussi en fonction du vent et de la taille présumée des poissons recherchés . Le principal avantage du quiver-tip est de pouvoir être utilisé quelles que soient les conditions de vent ou de courant .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment faire le montage de votre ligne

Le montage pour le pêche à l’anglaise

Votre montage de sera pas le même si vous pêchez à l’anglaise au flotteur , ou à la plombée .

Au flotteur , à moins que vous décidiez  de pêcher toujours sur le même poste , il vaudrait mieux que vous montiez votre ligne au bord de l’eau , afin de pouvoir choisir un flotteur adapté aux conditions de vent et de courant .

Il existe une multitude fixations du flotteur à la ligne et les plus courantes sont assez pratique . Vous pouvez simplement  fixer le waggler par un œillet bloqué entre deux plombs , mais ce montage ce montage va vous contraindre à casser le fil  si vous souhaitez changer de flotteur .

Différents modèles de tétines filetées permettent une fixation pratique et solide du waggler à la ligne par vissage, en montage fixe ou coulissant . Lorsque le fond dépasse la longueur de votre canne , le flotteur pourra être bloqué par un nœud d’arrêt , que vous réaliserez à l’aide d’un petit fil de coton sur le corps de ligne , qui réglera la profondeur de pêche . Vous pouvez aussi monter le bas de ligne directement sur le corps de ligne , mais en cas de casse , le flotteur risque d’être perdu .

La plombée du montage doit être concentrée sous le flotteur , et vous  permettra ainsi de réaliser de longs lancers en limitant les risques d’emmêlements . Seuls quelques plombs s’échelonneront sur votre bas de ligne pour l’équilibrer et entraîner votre esche à la bonne profondeur .

Il y a deux principaux montages utilisés à l’anglaise : le montage traditionnel ou le montage de base au flotteur.

Pour le premier vous devez avoir une plombée étalé , qui pourra cependant être déplacée selon l’évolution des conditions de pêche .

Le montage de rappel , qui nécessite un amorçage régulier , visant à exciter le poisson , vous permettra de trouver rapidement la bonne profondeur de pêche , en réduisant la longueur de la ligne à chaque touche enregistré durant la descente .

La pêche à l’anglaise à la plombée est généralement pratiquée pour la pêche de gros cyprins et dans un souci de discrétion la plombée est montée en dérivation . La jonction du corps de ligne sert de point et du bas de ligne sert de point d’attache à cette dérivation d’une cinquantaine de centimètres , à l’extrémité de laquelle est fixé un plomb d’arlesey de 8 à 20 grammes selon le courant . Le bas de ligne se termine par un hameçon simple d’une taille de 12 à 18 selon l’esche employée.

L’amorçage pour la pêche à l’anglaise

Bien souvent la pêche à l’anglaise se pratique à longue distance et il convient de définir un coût assez large afin d’éviter que les poissons ne soient trop méfiants à l’égard d’un espace réduit . Vous ne devrez donc pas hésiter à utiliser votre fronde et à lancer les boules d’amorces autour du flotteur afin d’étendre la zone de pêche .

Les ingrédients utilisés dans la pêche au coup classique restent globalement les mêmes , mais la texture et la densité de l’amorce diffère nettement . Une boule lancée à plus de 20 m doit être compacte afin de ne pas éclater au contact de la surface de l’eau , couler rapidement pour travailler avec efficacité , même dans le courant , et maintenir les poissons en place suffisamment longtemps . Pour y parvenir , le mélange doit être compact , mais pas trop , de manière à ne pas rester inerte sur le fond , être lourd pour éviter toute dérive intempestive , et , enfin , contenir des ingrédients dispersants . Il peut s’agir de produits spécifiques , comme la farine de coprah ( écorce de noix de coco broyée ) ou la fleurette ( noyaux d’olives réduit en farine ) , mais aussi et surtout d’esches pures , comme les asticots. Il n’est rien de tel que de truffer une amorce de ces larves grouillantes à souhait pour qu’une boule se délite au bon moment .

Afin d’alourdir le mélange , vous utiliserez certainement ce qu’il y a de mieux : de la terre de rivière ou de la Somme , ainsi que de l’argile . Il est également important de ne pas oublier les esches pures dans l’amorce , à intégrer seulement une fois que le mélange est brassé et humidifié , ainsi que les produits traçants qui permettent de rendre l’amorce visible de très loin et sur tous les types de fond . Ils créent un nuage attractif qui incite les poissons à remonter jusqu’à sa provenance  , autrement dit d’explorer votre coup .

Un dernier point à préciser : faut-il employer une amorce du commerce  ou une amorce maison ? Si vous êtes débutant , optez pour une amorce du commerce .

Votre tactique d’amorçage , ne doit pas commencer par un amorçage de départ trop lourd et trop précis  ; après quatre ou cinq boules peu collantes , vous rappellerai a l’aide d’une boule toutes les vingt minutes et de modifier ensuite la cadence de rappel selon la fréquence des touches .

Les amorces que vous pouvez trouver dans le commerce sont en général de bonne qualité , cependant ,  pour augmenter leur pouvoir d’attraction n’hésitez pas à y ajouter des asticots ou des pinkies . Enfin , il est préférable de mouiller l’amorce juste avant de la lancer , afin de l’homogénéiser et d’éviter ainsi qu’elle n’éclate au contact de l’eau .

 Les esches pour la pêche à l’anglaise

Asticot

Vous pouvez utiliser toutes les esche à l’anglaise , mais c’est le poisson que vous recherchez qui déterminera votre choix , et sachez que les mêmes esches ne seront pas forcément aussi efficaces au flotteur et à la plombée .

De plus , les longs lancers que permettent ces techniques vous contraindront à choisir à choisir des esches résistantes ayant  une parfaite tenue sur l’hameçon . L’asticot est un appât polyvalent qui convient bien à ce type de pêche . Vous pouvez également utiliser des esches plus fragiles , mais pensez à bien les fixer sur l’hameçon pour qu’elle ne se décrochent pas au contact de l’eau .

Au feeder les vers de terreau , le pain , le mais , et le blé sont également très prisés . Pensez aussi aux panachés : vers et astocits , pâte synthétique et mie de pain … A vous de choisir , en fonction de la saison et du gout des poissons .

L’action pour la pêche à l’anglaise

Techniquement , pêcher à longue distance est un exercice difficile et la pêche à l’anglaise n’échappe pas à la règle . Si certains points sont spécifiques à la pêche au flotteur ou à la plombée , d’autres sont commun à ces deux variantes .

Que vous choisissiez de pêcher sur le fond , ou légèrement décollé , dans les deux cas , vous devrez sonder votre coup pour en connaitre la profondeur exacte . A cet effet , prenez garde à certains lieux de pêche , tels les lacs de barrage , où les fonds sont irréguliers .

Les Anglais utilisent un système qui consiste , à l’aide d’un plomb sonde et d’une petite plaque de liège , à chercher la profondeur exacte en ajustant la longueur du nylon , cependant , vous pourrez utiliser une ligne un peu plus “classique”  pour effectuer cette opération de sondage .

Comme pour la plupart des techniques de pêche , vous lancerez votre ligne en fonction de la végétation environnante. Si votre poste est dégagé , vous effectuerez un lancer traditionnelle , long et précis . Pour cela , vous tiendrez le nylon avec l’index et ne le libérez qu’au moment du ” coup de fouet ” de votre canne , au moment où le fil dépassera le scion . Si des branches ou d’autres obstacles vous empêchent de pratiquer ce lancer , utilisez le lancer latéral , dont la technique est similaire .

Rappelez vous que votre montage ne doit pas atteindre directement votre coup afin de ne pas effrayez les poissons . Lorsque vous pêchez en étang , lancez quelques mètres plus loin et si vous pêchez en rivière , lancez en amont du coup . Enfin , vous ferrerez très amplement afin de pallier l’élasticité du nylon , compte tenu de sa longueur .

A la pêche au flotteur , le choix du waggler est déterminant . Le vent et la distance à atteindre vous permettront de choisir la taille et le poids de celui-ci , sachant qu’il vous sera plus facile de faire de longs lancers précis avec un flotteur lourd qu’avec un waggler fusiforme et trop léger . Une fois votre ligne lancée , tendez la de quelques tours de manivelle , et n’hésitez pas à en changer la plombée , en fonction de vos observations . Dans le cas où des vaguelettes gêneraient votre perception , allégez la ligne . Au contraire si vous pêchez près du bord et sans vent , affinez votre montage .

L’action varie aussi , en fonction du milieux . En eau relativement calme , la ligne , qui comporte un flotteur que l’on fixe uniquement à la base , est propulsée par un lancer par-dessus l’épaule , puis la bannière est noyée en plongeant le scion de la canne dans l’eau , afin de la soustraire à l’action du vent . Il est donc important d’employer un nylon coulant .

En eau rapide , la bannière n’est pas noyée , car elle risque d’être entraînée par le courant , ce qui déstabiliserait le flotteur . Il faut se contenter de tendre la ligne pour bien contrôler son évolution et pouvoir réagir rapidement en cas de touche . Dans les deux cas de figure , des manœuvres d’aguichage sont pratiquées tout au long de la dérive de la ligne pour inciter les poissons à mordre . Si en eau calme , il s’agit principalement de ramener quelques centimètres de fil en tournant la manivelle du moulinet , tout est permis en eau courante .

Pour des raisons purement pratiques ( le scion peut être bougé sans contrainte ) , les possibilités sont plus variées : vous pouvez effectuer de petites tirettes suivies de relâchés . Que ce soit en eau calme ou en eau rapide , il est impératif de relancer la ligne au même endroit , afin d’être sûr de pêcher là où se trouve l’amorce . Pour y parvenir , une astuce consiste à prendre des repères en marquant le nylon d’un coup de feutre indélébile à hauteur du moulinet et à localiser ce que l’on appelle des amers ( points de repère ) sur la berge .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche au stickbait

Votre action dépendra ensuite du poisson que vous recherchez et de vos habitudes . Vous pouvez laisser votre canne sur son support et attendre une touche ou procéder à une animation constante de votre ligne afin d’éveiller l’attention des poissons . A la touche , qui peut se manifester par un enfoncement ou une remontée du flotteur  , ferrez rapidement , mais sans brutalité .

Les touches se manifestent de façon plus franche en rivière que dans les étangs et les lacs , le courant aidant à faire couler le flotteur arrêté dans sa dérive plus rapidement . Dans les eaux calmes , le poisson est souvent plus méfiant , attentif à tout ce qui se passe autour de lui . Il saisit alors l’appât du bout des lèvres avant de se décider à engamer , si rien de suspect n’a été décelé . Il arrive aussi que le waggler ( nom du flotteur employé à la pêche à l’anglaise ) remonte ou se positionne en diagonale à la surface de l’eau . C’est probablement un poisson fouisseur , comme le brème , la tanche ou un carpeau , qui s’est saisi de l’appât en basculant sur le fond , du bas vers le haut . Parfois le flotteur se déplace sur le coté sans forcément s’enfoncer tout de suite . C’est le moment de ferrer .

La véritable bataille commence alors ; son intensité et sa durée dépendront essentiellement de la taille et de la résistance de votre adversaire . En maintenant toujours votre ligne tendue , essayez de fatiguer le poisson , sans jamais tenter d’écouter le combat .

Avec un peu d’expérience , le combat avec le poisson ne présente pas de difficultés majeures , d’autant plus qu’à la pêche à l’anglaise , la canne a généralement une action plutôt souple . Alliée à celle de la ligne , elle limite la casse et offre la possibilité de pouvoir épuiser de grosses prises même avec un fil de faible diamètre ( 10 à 12/100 ) , par exemple . Il reste cependant à prendre garde et ne pas crier victoire trop vite , avant d’avoir mené la prise à l’épuisette . Une gros poisson à des réactions parfois déroutantes , en particulier la carpe qui possède , si l’on peut dire , deux armes secrètes . La première est le premier rayon de la nageoire dorsale , qui est dentelé , et dont elle se sert pour rompre les lignes . La seconde réside dans sa puissance . Capable de faire des démarrages fulgurants , elle parvient facilement , si l’on n’y prend pas garde , à se réfugier dans la végétation , ou un obstacle quelconque , d’où il sera difficile de l’en sortir .

Vous serez parfois dans des conditions où le flotteur n’est plus l’indicateur de touche idéal . Ainsi , lorsque vous pêchez loin ou par grande profondeur , la pêche à la plombée s’avère très performante pour piquer de belle pièces. En effet , une esche immobile suscite parfois beaucoup d’intérêt chez les grosses brèmes ou les carpeaux qui cherchent leur nourriture sur le fond .

Après votre lancer , qui doit s’effectuer bien au-delà du coup choisi pour éviter le bruit , ramenez lentement votre ligne, laissez-la descendre au fond puis tendez le fil par quelques tour de manivelle . Pour finir placez la canne sur son support et attendez la touche en concentrant votre attention sur l’indicateur que vous utilisez .

La pêche à l’anglaise au feeder

feeders Les feeders

Les différents modèles de feeders pour la pêche à l’anglaise

Les feeders sont des amorçoirs faisant également office de plombées . Il existe des modèles ouverts ou fermés .

Le swim-feeder pour la pêche à l’anglaise

Il a une forme cylindrique . Il est en plastique percé et comporte deux capuchons . On le remplit principalement d’esches pures comme les asticots .

Le feeder-cage pour la pêche à l’anglaise

Il est ouvert . C’est une boite en plastique percée ou le plus souvent en métal grillagé , qui est lestée d’une lamelle de plomb sur le coté . Elle contient de l’amorce pure ou un mélange d’amorce et d’esches .

D’autres modèles sont également intéressants : l’amorçoir à mailles , composé en mousse et comportant des alvéoles d’où se libèrent les asticots , et le frame-feeder , une structure sur laquelle une boule d’amorce est compactée .

A signaler que l’amorce qui remplit des feeders ne suffit pas toujours pour attirer les poissons . Un amorçage complémentaire réalisé à la fronde , ou à la main , est souvent nécessaire pour rassembler des poissons sur le coup . 

Cette technique , qui est utilisée pour les poissons de belle taille , repose sur un concept assez simple .

En effet , il s’agit d’amorcer exactement le coup pendant l’action de pêche . Pour cela , vous devez remplacer la plombée par un cage feeder , qui contient de l’amorce et des asticots et les disperse pendant que vous pêchez . L’emploi d’un swim-feeder exige l’utilisation d’une canne à l’anglaise classique , puisqu’elle doit lancer un poids supérieur . Le scion devra être rigide et puissant , mais assez sensible pour indiquer les touches .

La particularité du feeder ne tient pas au détecteur de touches ( c’est le même type de scion que le quiver-tip ) , mais à sa plombée qui sert également d’amorçoir . Il ne s’agit pas , comme pour les précédentes techniques , de plombs de type Arseley , mais d’une sorte de petite boîte que l’on remplit d’amorce . L’intérêt de ce dispositif est la diffusion de l’amorce ( asticots purs ou farine ) à la hauteur du bas de la ligne , ce qui est beaucoup plus efficace . Les poissons mis en appétit saisiront l’appât sans se méfier . Deux conseils a ne pas oublier : 

Dès que l’amorçoir se vide , il faut le recharger et le relancer au même endroit pour entretenir le coup en permanence .

Si vous pêchez à l’asticot , le remplissage se fait toujours après avoir changé l’appât de la ligne . En faisant le contraire , une bonne partie des larves aura le temps de quitter l’amorçoir pendant que vous eschez votre hameçon .

Comment bien positionner vos cannes pour la pêche à l’anglaise

Lorsqu’il s’agit d’un swing-tip , posez votre canne avec le scion à proximité de l’eau , pointant légèrement vers le bas et elle sera plutôt placée perpendiculairement à la berge  . Vous décèlerez une touche par un tension ou un relâchement du fil . Si le vent rend votre swing-tip inefficace , vous pourrez employer un écran destiné à l’en protéger.Évitez de trop serrer l’amorce qui doit se désagréger dès qu’elle arrive sur le fond

Si ce sont des vaguelettes ou le courant qui anéantissent les effets du swing-tip , vous pourrez alourdir l’indicateur en entourant du fil fusible à son extrémité .

Si c’est un quiver-tip et un feeder , que vous avez choisi en eau calme , positionnez la canne parallèlement à la berge , ou légèrement relevée afin que le scion forme un angle de 90 ° avec le nylon . Si l’eau est particulièrement profonde , optez pour un angle de 45° par rapport à la berge et levez le scion vers le ciel . En rivière la canne est orientée légèrement vers l’aval , avec le scion dirigé vers le haut .

Le quiver-tip est moins sensible au vent et au courant que le swing-tip cependant un écran le protégeant du vent peut être nécessaire ; il augmentera votre perception des touches . L’écureuil et les détecteurs de touches électroniques souffrent peu des effets du vent ou du courant , et vous apprécierez parfois leur utilisation .

Au moindre tressaillement de la ligne , ferrez amplement , mais avec une certaine souplesse , puis évitez de laisser fuir le poisson , surtout si vous pêchez sur un poste encombré . En effet son premier réflexe sera de regagner un obstacle immergé d’où il sera fort difficile de le sortir .

Faites attention , vous ne savez jamais quelle espèce de poisson vous avez piquée , et vous devrez , durant le combat combat , essayer de cerner votre adversaire en analysant sa défense , afin d’adapter vos mouvement et de profiter de sa moindre faiblesse pour prendre le dessus . Néanmoins , ne vous précipitez pas , un combat écourté se termine rarement sans casse .

Les poissons pêchés à la pêche à l’anglaise

tanche

Outre les poissons traditionnels que sont le gardon , la brème , la tanche , ou le carpeau , vous pouvez piquer pratiquement toutes les espèces ,si bien sur vous savez adapter les montages , l’amorçage et les esches à celle-ci .

A la plombée comme au flotteur , il n’est pas impossible de piquer une belle carpe ou un brochet , si vous faites preuve de rigueur .

Pour conclure voici l’essentiel de ce qu’il faut retenir de la pêche a l’anglaise 

  • Procurez-vous du matériel de base fiable et performant . 
  • N’hésitez pas à mélanger des asticots et des pinkies à votre amorce afin de la rendre plus attrayante .
  • Déterminez la technique que vous pratiquerez au flotteur ou à la plombée , selon les conditions de pêche et en fonction des poissons que vous recherchez .
  • Dans la mesure du possible , utilisez un swing-tip ou un quiver-tip qui sont d’une grande efficacité .
  • Soyez très attentif pendant toute votre partie de pêche car la touche peut être fort discrète selon le espèces .

 

Si cet article vous a plus n’hésitez pas à le partager , si vous avez des questions ou des choses a rajouter, l’espace commentaires est là pour vous . Bonne pêche .    

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 26
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.