La pêche du brochet au jerkbait

La pêche du brochet au jerkbait

Comment bien débuter la pêche du brochet au jerkbait?

Il existe deux types de leurre bien différent se nommant “jerkbait”, ceux avec une bavette, ressemblant à un classique poisson nageur, et ceux sans bavette qu’il faut secouer si l’on veut bien les animer, c’est d’ailleurs de là que vient le nom du leurre, car en anglais “tirer fort” ou “secouer” se traduit en gros par “to jerk”. Il est tout à fait possible de secouer ou tirer tous les types de leurres, mais un poisson nageur peut nager seul ( il vous suffit de moulinet), alors qu’avec un jerkbait cela ne sert pas à grand chose. Il sera donc question dans cet article des jerkbaits sans bavette. Regardons plus en détail comment pratiquer la pêche du brochet au jerkbait.

Le jerkbait peut s’employer dans un grand nombre de situation et type de poste, mais pas non plus n’importe où car il ne pêche pas très profond, la majorité des modèles de descendent pas à plus de 2 mètres. Même si les gros jerkbaits ont un rayon d’action plus important que d’autres leurres et peuvent faire monter un brochet de 5 mètre en eau claire, ils ne sont pas adaptés aux pêches profondes.

Mais lorsque vous trouverez des brochets posté dans 50 cm à 5-6 mètres d’eau, les jerkbaits pourront être utilisés, ce qui couvre beaucoup de situations.

Lorsque le poisson est collé au fond et refuse de monter, ou qu’il se trouve en limite de champ d’action vertical des jerkbaits, il est possible de pousser votre jerkbait à pêcher plus creux. Ajoutez une petite plombée de 5 à 10 grammes sur l’œillet qui supporte l’hameçon ventral. Vous pouvez de cette manière gagner un ou deux mètres en profondeur sans trop contrarier la nage du leurre, mais faites des essais avant car tous les modèles ne s’accommode pas de la même façon de cette surcharge. De toute façon le jerkbait est surtout adapté à la prospection des zones de profondeur moyenne sans poste marqués (grandes baies uniformes, hauts-fonds de pleine eau) et de préférence à proximité de secteur plus profond ( cassure, pointe d’île), puisque la plupart du temps, c’est ici que se poste les gros spécimen.

Il est fait pour ratisser large et n’est pas adapté aux pêches de précisions à courte distance, même s’il arrive qu’il soit attaquer dans les premier tours de moulinet. Il n’est pas non plus le meilleur dans les milieux très encombré, vous l’aurez compris c’est un leurre destiné aux grands espaces.

Quand pratiquer la pêche du brochet au jerkbait

Il n’y a pas vraiment de saison à privilégier pour la pêche aux jerkbaits, car il est possible d’adapter l’animation et la taille des leurres de façon à répondre aux variations de comportement du brochet.

Ces changements peuvent être saisonniers ou intervenir au cours d’une même journée, ce qui implique une certaine adaptabilité du pêcheur. En début de saison les gros modèles bruyants marchent bien parce que c’est avant tout l’agressivité qui déclenche la touche. Lorsque les eaux se réchauffent il faut souvent passer à des modèles de taille moyenne voir à de petits jerkbaits en fin d’été, pour revenir à de gros leurres en fin de saison quand l’eau se refroidit.

Mais cela n’est pas une règle absolue, les choses étant toujours plus complexe au bord de l’eau qu’en théorie. Le jerkbait est à la fois un leurre de provocation et de prospection, capable de jouer sur deux registres.

Il faut donc faire la distinction entre l’attaque de réaction et l’attaque pour l’alimentation. La première étant un pure réflexe d’agressivité qui répond à une intrusion dans l’espace vital du brochet, et est relativement indépendante de son activité alimentaire.

Cette méthode fonctionne mieux avec un gros leurre à bille, avec une animation saccadé, et couleur contrastées. Elle permet de déclencher des touches explosives de poissons actifs, mais aussi de faire réagir à force d’insistance des poissons qui ne s’alimentent pas et veulent juste faire dégager l’intru. C’est pour cela qu’il est préférable de pêcher ancré afin de pouvoir faire plusieurs passage. Un temps venteux est généralement favorable à cette méthode car il rend le brochet agressif. Elle est bien adaptée au rapides prospections, y compris au-dessus de fond importants.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche du carassin

Par temps calme et grand soleil un leurre trop agressif repousse la plupart du temps les poissons, il faut généralement mieux se tourner vers des leurre plus “doux”.

L’attaque pour l’alimentation obéit à des règles plus classiques. On utilise un modèle dont la taille, la couleur et sonorité sont assez naturelles et proches de celle des proies habituelle du brochet. L’animation est plus nuancée. Les modèles silencieux, ceux qui font des écarts de moindre amplitude ou ont une nage plus louvoyante en récupération linéaire sont plus intéressant.

L’animation pour la pêche du brochet au jerkbait

L’animation du jerkbait qui plaira aux brochets va consister en cela, une grande tirée, puis stopper net. Fortes vibrations+arrêt= un brochet énerver qui à un laps de temps pour attaquer. Et c’est donc pour ça que ce leurre est si efficace, il est la parfaire combinaison entre agressivité et arrêt, les principaux éléments qui pousse généralement le brochet à attaquer. Pensez bien à observer votre ligne durant ce petit temps d’arrêt, ainsi que votre leurre car c’est généralement lors de ce petit temps d’arrêt qu’a lieu l’attaque.

Cette capacité qu’a le jerkbait à se secouer vient de ses flancs complètement droit. Ces flancs permettent à l’eau de comprimer le leurre de manière à lui donner cette nage agressive qu’aiment tant les brochets. Son lestage est placé au plus bas, près de l’attache ventral, ainsi il coule bien droit et est donc directement prêt à partir à la moindre tirée. De plus un bon jerkbait bien équilibré part droit au lancer, il est donc possible de viser avec précision sur chaque poste.

L’animation du jerkbait est donc une succession de coup de scion qui lui donne vie, mais le tempo varie toutefois en fonction de l’activité du brochet.

En eau très froide l’animation doit souvent être lente, quasi linéaire, en jouant plus sur la vitesse que sur les coups de scion. Mais il y a des brochets actifs qui régissent à des animations violentes en eau glaciale, même si cela est moins fréquent.

En demi-saison de grosse tirées irrégulières entrecoupées de pauses peuvent être efficace les jours de vent ou en eau profonde, mais cela est plutôt éprouvant.

Poste et repérage pour la pêche du brochet au jerkbait

plan d'eau

Les meilleure endroits pour ce genre de leurre sont les plan d’eau, les rivières calmes et les canaux. Ces derniers sont très bien car peu profond, d’un faible courant et les carnassiers peuvent se trouver un peu partout.

Si vous désirez descendre une rivière depuis votre embarcation ou encore arpenter une gravière ou autre plan d’eau, le jerkbait s’en chargera. Même les queues de courant son possible avec un minimum de maîtrise, vous devrez alors lui imprimer des tirées moins ample afin de mieux contrôler votre bannière.

Comment et avec quoi pêcher le brochet au jerkbait?

Commencez avec des jerkbaits d’environ 30 à 50 grammes, puis monter petit à petit. Sachant que les plus lourd seront bien sûr les plus fatiguant et délicats à manipuler. Ce ne seront pas ceux que vous utiliserez le plus souvent mais ils peuvent être utile dans certaine situation comme lorsque vous voulez pêcher dans des fosses profondes ou bien, sur des postes sur lesquels vous voulez créer le plus d’ondes possible car vous savez qu’il s’y cache un beau spécimen.

Quoi qu’il en soit ces leurre aiment être secoué donc allez-y!!! de bons appuis, une canne pointée vers le bas, et un geste sûr, devrait vous donner de bons résultats. Pointez votre canne à environ 45C° en direction de la surface de l’eau et du leurre et prenez progressivement contact. Le but est d’accélérer progressivement le geste sur plus ou moins un mètre, un peu comme si vous vouliez balancer votre leurre de l’autre coté. C’est cette accélération qui va donner la puissance aux ondes que produira le jerkbait. Vous allez voir que vous ressentirez les vibrations jusque dans votre canne. Mais ne tirez pas trop loin non plus, car en cas d’attaque vous n’aurez malheureusement plus assez d’amplitude pour ferrer, l’idéal étant de s’arrêter devant soi. De manière à bien tenir votre canne, disposez la poignée de votre canne le long de votre avant bras, canne empoignée au dessus du moulinet. En tenant votre canne comme cela vous aurez toute la force nécessaire pour pouvoir animer votre leurre comme il se doit.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment choisir la couleur de ses leurres de pêche

Le matériel pour la pêche du brochet au jerkbait

Ici il faut du matériel raide et costaud, un canne à lancer classique dilapiderait l’énergie nécessaire à l’animation de ces leurres. Une canne casting d’environ 6 pieds est plutôt bien adaptées, surtout depuis une embarcation. Au dessus de 7 à 9 pieds elles vous permettrons de lancer votre leurre suffisamment loin depuis la berge, mais seront un peu plus compliqué à utiliser. Une puissance d’environ 40 à 120 grammes vous permettra d’employer plus ou moins tout les types de jerkbait.

Spinning ou casting pour la pêche du brochet au jerkbait?

Généralement un ensemble baitcasting est plus adapté à cette pêche pour des raison de solidité du moulinet et longueur de canne. Il est pourtant tout à fait possible de pêcher au gros jerkbait en spinning. Pour cela il vous faut bien sur une canne adaptée de puissance 30 à 80 grammes et un moulinet solide. Le spinning présente même quelques avantages, lancer plus longs contre le vent et possibilité d’animer canne haute par saccades rapides afin de passer dans très peu d’eau, ce qui est plus compliqué en casting.

Vous aurez également besoin de tresse, un 50 lbs ne sera pas de trop car les lancers répété de ces leurres allié à une animation violente, useront assez vite une tresse trop fine. Une power pro en 32/100 couleur rouge (53 lbs/24 kg) par exemple, fait très bien l’affaire. Pour le bas de ligne, un modèle en fluorocarbone de 30 cm suffira.

Conseils pour la pêche du brochet au jerkbait ( gros gabarit)

brochet

– Mieux vos pêcher ancré dès que possible, car cela est plus discret, vous pourrez insister plus longtemps sur un poste et l’animation sera meilleur en dérive.

– La prise d’un gros brochet passe avant tout par le choix du poste. Comme certaines roselières donnant sur les profonds, le milieu des grandes baies, les pointes d’îles, les hauts-fonds et plateaux de pleine eau.

– D’une manière générale les structures décalées du bord avec des profonds et un garde-manger tout près. Les gros brochet sont souvent pélagiques et s’alimentent en pleine eau loin du bord, mais viennent se poser sur ces hauts- fonds pour digérer.

Et vous, avez-vous déjà pratiquer la pêche du brochet au jerkbait?

En complément je vous invite à allez voir les articles ci-dessous:

Pour voir un article sur le jerkbait cliquez ici

Pour voir un article sur le brochet cliquez ici

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager et à laisser un commentaire ça fait toujours plaisir 🙂 . A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 23
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.