Tout savoir sur la pêche du black bass

Tout savoir sur la pêche du black bass

Comment bien débuter la pêche du black bass?

Avant de parler de la pêche du black bass faisons plus ample connaissance avec ce redoutable carnassier.

Le black-bass est un poisson importé des Etats-Unis qui ne s’est pas acclimaté partout en France . En rivière , on le trouve surtout dans la Garonne , la Dordogne , la Saône , et sur le Rhône méridional . Ailleurs c’est surtout sur des eaux closes , étangs , lacs , ballastières , où son alevinage aura réussi que vous aurez le plus de chance de croiser sa route . Dans la vie d’un black-bass , il y a trois temps forts . En hiver , il sombre dans une profonde léthargie qui , si le plan d’eau où il vit manque d’abris , le rend particulièrement vulnérable par rapport aux hérons et autres comorans . De sa grande sieste , il passe sans guère de transition à la deuxième phase qui est celle de sa reproduction printanière. C’est un moment où son agressivité naturelle sera décuplée , le mâle défendant le nid conjugal avec une détermination farouche .

Mais soyons un minimum éthique et évitons d’aller l’ennuyer durant cet période : bien trop facile et peu compatible avec la survie de l’espèce .

La troisième phase couvre l’été et l’automne . Elle alterne des moments d’activité intense pendant lesquels le poisson fait le plein de protéines et moments de repos au soleil de l’été . Pendant ces périodes , le black élit domicile dans des endroits ( amas de branches , racines , ronciers ) qui le mettent hors de portée de ses différents prédateurs . C’est donc là , dans le fouillis de cette végétation , que le pêcheur devra aller le chercher . Cette pêche d’été est la plus amusante . Mais c’est aussi celle qui demande le plus de bagage technique . Car le black-bass , quand il est trop pêché , est très difficile à pêcher . Le moindre bruit , la moindre fausse manœuvre le mettent en fuite . Peu d’autres poissons ont cette faculté d’adaptation en un temps aussi court . Vous devrez donc pêcher fin et utiliser des leurres souples avec un montage type texan , dont la pointe de l’hameçon est piquée dans le leurre , mais ne ressort pas . Ce montage permet de pêcher , là où tout autres système serait inopérant , au cœur des arbres immergés et des herbiers denses , qui protègent les tenues du black-bass .

Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit lorsque vous entendez le mot «bass»? L’image qui vous vient est  probablement celle d’ un grande bouche (Micropterus salmoides) . Bass est en faite un terme général qui désigne plusieurs types différents de cette espèce de poisson. Ils comprennent le bass choctaw (M. haiaka), la bass guadalupe (M. treculii), le petite bouche (M. dolomieu), le bass tachetée (M. punctulatus), la bass rayée (Morone saxatilis) et le bass blanc (M. chrysops). Les conseils de pêche pour le bass de cet article s’adressent principalement a l’achigan à grande bouche aussi appelé black-bass (Micropterus salmoides ) qui est le plus présent dans nos plans d’eau   , d’autant plus qu’il est l’un des poissons les plus souvent recherchés par les pêcheurs.

Différents types de basseLa Black-bass est l’un des poissons les plus populaires en Amérique du Nord. C’est  une espèce de bass noir , considérés comme étant le prédateur ultime , mais ils peuvent être attirés par d’autres poissons et  animaux lorsqu’ils sont jeunes. Les bass ont une apparence très distincte, ils sont vert olive avec une bande noire dans une bande aux motifs dentelé et horizontale le long de chaque flanc. Ils peuvent vivre jusqu’à 16 ans dans la nature, atteignant une longueur maximale enregistrée de 75 centimètres  et un poids de 10 kilos. Leur régime se compose , d’écrevisses, de grenouilles, d’insectes , de crevettes, de petits poissons et de serpents. Ils attrapent et mangent des proies qui peuvent être d’une grosseur de 25 à 50% de la longueur de leur corps.

Les montages lestés plutôt en automne et en eau libre pour la pêche du black bass

L’arrivée de l’automne va faire sortir les blacks de leur tanière . Il faut chasser encore plus , faire le plein de protéines avant l’hiver . C’est à peu près le seul moment où les poissons évoluent en pleine en pleine eau et où leur pêche utilise des leurres différents .

Une pêche traditionnelle consiste à lancer un buldo suivi de 50 centimètres d’un bas de ligne armé d’un hameçon n°6 esché d’un gros ver .

Les spinners baits , leurres modernes , sont efficaces pour séduire des poissons que l’on voit patrouiller à découvert , près de la surface . Les spinners baits sont aussi utiles sur les postes où la végétation est composée de massifs en passant au plus près .

Les montages lestés . Quand les fonds sont importants ( cas de certains lacs) , il faut avoir recours à des montages lestés . Le plus polyvalent d’entre eux reste le montage dit ” carolina” . Ce montage comprend un hameçon texan , un leurre souple et une balle percée , dont le poids varie de 5 à 20 grammes , immobilisée ou non par deux stop floats . Les leurres souples pouvant convenir pour ce montage sont très variés . Néanmoins , c’est la famille des ” créatures ” ( imitation d’écrevisses ou de batracien fantaisistes ) que l’on trouvera notre bonheur pour débuter . C’est une pêche qui n’est efficace qu’à moins de 8 ou 10 mètres . Le contrôle visuel du fil y est capital , car le leurre est souvent pris à la descente . L’animation est très modeste . De grands gestes font fuir les poissons . Il faut ferrer au moindre tressaillement du fil . Vous pourrez ainsi prospecter les les tombants rocheux , les arbres noyés et les murs d’herbiers. L’hameçon texan permet de limiter au minimum les accrochages . Là où les obstacles sont moins nombreux , un simple jig de 15 à 20 grammes sur lequel est enfilé un leurre souple de type écrevisse convient très bien . Les “rubbers jigs” sont parfaits pour la pêche du black-bass . Derrière la tête en en plomb se trouve une ” jupe ” composée d’une multitude de petits élastiques d’environ 6 ou 7 centimètres de longueur . Cette jupe donne de la vie et du volume à l’ensemble .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  La pêche de la truite à la cuiller

Le senko pour la pêche du black bass

Bass au senko

Le senko est le plus célèbre des leurres inventés par Gary Yamamoto qui est l’un des plus importants concepteurs de l’histoire de la pêche . Ce leurre de forme ultra simple , salé à 45% , s’utilise non lesté , armé d’un hameçon texan dont la pointe est piquée juste sous la peau du leurre .

Il passe ainsi partout . Avec un peu d’habitude , il devient possible d’amortir sa chute lors du lancer . Car un black bass souvent courtiser par les pêcheurs devient extrêmement sensible à tout bruit suspect . Une fois dans l’eau , notre leurre coule lentement grâce à une densité obtenue avec le sel . En chute libre , le Senko vibre et ondule . Là commence un jeu de patience . Cette action de pêche est sans doute la moins habituelle pour un pêcheur de brochet ou de perche . Fini le lancer-ramener ou l’animation continuelle des leurres . Ici on pêche sur place , parfois à vue , souvent en observant le fil proche du point d’entrée dans l’eau . Le Senko peut rester inanimé sur le fond et être pris comme cela . Mais si rien , ne se passe , on peut alors l’animer timidement , le laisser retomber , ou au contraire lui faire effectuer un grand glissage latérale ( une des spécialités de ce leurre ) . Il faut donc créer de la vie en passant par tous les types d’animation , sans oublier de longs arrêts qui sont souvent déterminants . Le senko est donc un leurre très intéressant pour la pêche du black bass.

La pêche du black bass en surface

Pour l’adrénaline c’est ce qu’il se fait de mieux . Cela tient à l’incroyable explétivité du black qui a du déjà provoquer pas mal d’infarctus 😉 en venant dévorer un leurre sous le nez du pêcheur . Là encore , les arrêts sont beaucoup plus efficaces que les grandes animations .  Les imitations de grenouille constituent les leurres de base de cette technique . Le modèle proposé par River2Sea est un classique du genre qui présente la particularité de très bien pêcher à l’arrêt . Les pattes de cette grenouille sont constituées de multiples élastiques qui restent mouvant lors des phases d’arrêt . Vous pourrez donc imprimer au leurre des tremblements , lorsque le black-bass est phase d’observation . C’est un comportement normal de ce carnassier qui ce place juste sous le leurre et l’observe , immobile . Et cela peut durer longtemps ! Dans ce cas , une avancée brutale et bruyante se traduit par la fuite du poisson dans le sens opposé à celui du leurre . Un black-bass est tout à fait capable de prendre une grenouille en plastique à l’arrêt après plusieurs minute d’observation . Généralement , le pêcheur craque avant le poisson .

La pêche du black bass à la mouche en surface

Pêche à la mouche

Pour ces pêches très discrètes , la mouche a un avantage majeur : la taille et le poids du leurre . La pêche au popper à la mouche sera toujours très efficace pour peu que l’on évite les modèles lourds à  la face concave qui , sous l’effet de l’animation , deviennent trop bruyants et jouent alors le rôle de répulsif .

Il faut alors leur proposer  des leurres légers qui puissent s’animer sur place . Par exemple un modèle conçu a partir d’un corps de flotteur de pêche au coup en forme de goutte d’eau en mousse de polyuréthane . Son poids , pour une longueur d’environ 3 centimètres , n’excédera pas 1 gramme .  Ce leurre qui ne possède pas de face concave n’est de ce fait pas réellement un popper . Le corps est percé dans le sens de la largeur , et une dizaine de morceaux d’élastique rond ( rubber legs des spinner baits ) y sont insérés pour simuler des pattes . En queue , deux plumes de marabout assurent également un rôle mouvant . L’effet combiné des élastiques et du marabout lors des phases d’arrêt est alors magnifique .L’hameçon ne peut être masqué . Il est alors protégé par un système anti-herbes en fluocarbone de 70/100 . Ce leurre étrange , qui ne peut être propulsé qu’avec une canne à mouche en raison de son faible poids , se pose comme une plume , attire ainsi l’attention des black-bass , alors que des leurres plus lourds les font fuir .

Ceci résume bien l’intérêt de la pêche à la mouche de ce poisson dans les plans d’eau de petite taille peuplés de poissons devenus très malins . Vous pouvez aussi pêcher au streamer , une technique où , en matière de montage de modèles , tout est permis . La légitimité de cette technique pour la pêche du black-bass est donc parfaitement justifiée .

Le float-tube un atout majeur pour la pêche du black bass

Quel engin merveilleux grâce au float-tube , on ne fait aucun bruit , aucune vague . On approche ainsi les postes avec une discrétion totale . C’est l’outil idéal pour pêcher à très courte distance de façon précise et efficace . Aucun bateau ne permettra jamais cela . Le seul inconvénient est le manque de hauteur pour la pêche à vue , mais cela est compensé par une discrétion telle que bien souvent on se trouve à trois mètres des poissons sans les avoirs alertés.  Le float-tube permet de pêcher avec tout type de leurre , aussi bien en surface qu’en pleine eau , y compris à la mouche . Il permet de traverser les herbiers et les massifs de nénuphars en se glissant dans la moindre coulée , d’approcher des amas de branches ou des frondaisons sans alerter les poissons . Le float-tube est donc un accessoire très intéressant pour la pêche du black bass

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche du sandre

Mais surtout , le float-tube n’est pas perçu comme un intrus dangereux ou présentant un risque dans la majorité des cas . Ce qui explique ces attaques de brochets à 1 mètre à peine du pêcheur qui souvent est bien le plus surpris des deux .

 Les conseils, techniques, et tactiques, pour la pêche du black bass

Voici quelques-uns des meilleurs conseils pour vous aider à la pêche du black bass. J’espère que vous les trouverez à la fois utiles et efficaces.

  • Connaître les habitudes du bass – La météo dicte où le bass peut se trouver ou non. Lorsque le soleil est de sortie et donc qu’il y aura des rayons de soleil , le bass cherchera un abri. Lorsque le ciel est  nuageux et qu’il y a peu ou pas de soleil , les bass sortent de leur abri . Cela signifie que lorsque qu’il fera grand  soleil, vous irez pêcher à proximité des zones où le bass pourrait aller ce cacher, alors tenez votre leurre ou votre vif près des zones  dans lesquels le bass pourrait avoir élus domicile .
  • Essayez d’utiliser le Buzzbait – Si vous suivez les  principaux tournois de pêche du bass , vous aurez remarqué que de nombreux pros utilisent des leurres buzzbait . Le secret de son succès est qu’il crée un fort bruit de bourdonnement qui attire les bass à partir de distances éloignées.
  • Pêcher le bass au bon moment de la journée – Les meilleurs moments pour pêcher le bass sont les premières  heures du matin et  les dernières heures de la soirée avant la nuit. Les bass se nourriront pendant l’après-midi les jours nuageux ou si l’eau est boueuse. Il est recommandé d’essayer d’arriver à votre poste de pêche préféré environ une heure avant le lever du soleil ou une heure avant le coucher du soleil.
  • Examinez le bass que vous avez attrapé  – La prochaine fois que vous attrapez un bass, jeter un coup d’œil à l’intérieur de sa bouche. Quand un bass est en train de combattre, il peut arriver qu’il recrache son dernier repas . C’est une excellente façon de voir quel genre de proie le bass choisi dans la zone locale et d’essayer un leurre qui ressemble à ce dont il se nourrit . Dans certains cas, si vous souhaitez utiliser des vifs, vous pouvez tenter d’attraper le spécimen de poisson dont notre ami bass raffole et de les utiliser comme appât.
  • Toujours garder un œil sur la ligne – De temps en temps, c’est une bonne idée d’examiner la ligne au bout de laquelle se trouve le leurre que vous utilisez. Il est courant qu’il soit abîmé en raison de sa mise en contact avec les roches, le gravier, les branches, les souches, etc. Rien n’est pire que de perdre un bass monstre en raison de votre rupture de ligne!
  • La taille ne compte pas – La taille de votre leurre ne dicte pas la taille du bass que vous attraperez. Rappelez-vous, un bass frappera une proie qui peut faire de 25% à 50%  sa longueur. Donc, même de grands leurres peuvent attraper de petits spécimens.
  • Essayez certains appâts vivants – Bien que de nombreux pêcheurs  n’aiment pas utiliser des appâts vivants, cela peut être une excellente façon d’attraper un beau bass lorsque les leurres ne font aucun effet. Les petits poissons argentés tel que l’ablette ont la meilleure chance, surtout lorsque vous les accrochez dans les deux lèvres ou juste derrière la nageoire dorsale supérieure. Les vers, les écrevisses et même les grenouilles sont de grandes alternatives aux d’appâts artificiels. Utilisez un flotteur coulissant afin de pouvoir ajuster la profondeur de votre appât sans avoir à sacrifier la capacité de coulée.

Si cela peut vous intéresser j’ai fais un article complémentaire sur les meilleurs leurres pour débuter la pêche du black-bass 

Et vous, pratiquez-vous la pêche du black bass? comment pêchez-vous le black-bass ? j’attends vos réponses dans les commentaires et n’oubliez pas de partager cet article si il vous a plu 🙂 .

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.