Tout savoir sur la pêche de la brème

Tout savoir sur la pêche de la brème

Comment bien débuter la pêche de la brème?

Avant de parler de la pêche de la brème faisons plus ample connaissance avec ce drôle de cyprinidés.

Nom latin : Abramis Brama .

Famille : Cyprinidés .

Taille : En moyenne  30 à 40 cm ( jusqu’à 70 cm pour certain spécimen  )

Poids : 500 Grammes à 2 Kilos ( jusqu’à 6 Kg pour certain spécimen )

La brème est un poisson d’Europe centrale et du nord de l’Europe occidentale , que l’on peut trouver dans la quasi-totalité des eaux françaises .

Elle est caractérisée par sa forme ovale et ses couleurs , plutôt sombre sur le dos et clair sur le ventre . C’est un poisson omnivore dont la croissance dépend grandement de la richesse alimentaire et du peuplement des eaux . C’est un poisson grégaire , qui se déplace donc en général avec ses semblables et forment  ensemble des bancs importants , pour le plus grand plaisir , de nous , pêcheurs . La fraie à lieu  d’avril à juillet , se déroulant en groupe , et la ponte des femelles s’étalant sur plusieurs jours . Vous pourrez même trouver lors de vos parties de pêche , des hybridations de ce poisson avec le gardon .

Lente et plutôt calme , la brème n’est pas une grande bagarreuse , mais est tout de même appréciait des pêcheurs , car une belle pièce au bout d’un nylon de 10/100 peut offrir un joli combat .

A la pêche à l’anglaise ou au coup , au flotteur ou à la plombée , vous y trouverez forcément votre bonheur .

Les postes et repérages pour la pêche de la brème

En fonction de la nature du plan d’eau la brème peut se tenir a des endroits bien différents . En rivière quand le courant est très faible , vous pouvez la trouver près des herbiers dans lesquels elle cherche sa nourriture .

En revanche lorsque le courant est plus fort , la brème se cache dans les fosses profondes , ou alors , bizarrement , elle peut aussi se trouver en plein courant .

En étang , elle se trouve en général entre deux eaux .

Vous pouvez repérer la brème grâce aux petits paquets de bulles qu’elle produit quand elle fouille la vase en quête de nourriture , tout comme le fait le carpeau ou encore la tanche , et c’est entre le mois de mars et de septembre que vous aurez le plus de chances de faire sa rencontre .

Le matériel pour la pêche de la brème

Au coup comme à l’anglaise , du matériel simple et léger fera l’affaire pour pêcher la brème .

Cannes

A la pêche au coup , une canne de 8 à 9 mètres en carbone vous offrira une longueur bien suffisante pour aller taquiner les belles pièces se cachant loin de la berge . Un scion à élastique intérieur vous permettra d’utiliser un nylon très fin avec une sécurité accrue .

A la pêche à l’anglaise , une canne à action parabolique d’une longueur de 3.90 mètres sera parfaite . N’oubliez pas que les anneaux devront être suffisamment surélevés .

Moulinets

Lorsque vous pêchez au coup , un moulinet ne sera pas nécessaire , néanmoins à l’anglaise , un moulinet ayant une grande récupération sera recommandé .

Flotteurs

A la pêche au coup , vous utiliserez un flotteur long et fin si vous pêchez dans une zone plutôt calme , et plus trapu si le courant ou le vent vous l’impose .

Optez pour un waggler plombé et très visible pour l’anglaise . Toutefois si les conditions de pêches vous le permette , choisissez un wagler équiper d’une antenne  sensible et voyante . Avec du vent , préférez plutôt  un flotteur sans antenne et relativement lourd .

Nylons

La pêche au coup vous permettra d’utiliser un nylon très fin , entre 8 et 10/100 , pour le bas de ligne . Quant à l’anglaise un nylon d’un diamètre minimum de 12/100 est recommandé .

Pour les corps de ligne ils auront un diamètre supérieur de 2/100 au bas de ligne .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Anatomie et physiologie des poissons

Plombs

Au coup vous prévoirez une olivette coulissante dure pour la plombée de base , et quelques plombs sphériques pour l’équilibrage du flotteur .

A l’anglaise , en plus de votre flotteur qui constituera la plombée de base , vous utiliserez des plombs mous afin d’équilibrer la ligne .

Hameçons

A l’anglaise comme au coup , vous choisirez des hameçons d’une taille comprise entre 14 et 20 , se qui parait plutôt bien adaptés aux esches que vous utiliserez pour la brème .

Indicateurs de touches

Lorsque vous pêchez à l’anglaise plombée , l’utilisation d’un quiver-tip ( scion additionnel très fin , peint de couleur vives , servant d’indicateur de touches lorsque vous pêchez à la plombée et se fixant à l’anneau terminal d’une canne à l’anglaise )  permet un bonne perception des touches .

Le montage pour la pêche de la brème

Au coup

Votre montage au coup devra être plutôt traditionnel . Il sera constitué d’un corps de ligne de 10 à 12/100 sur lequel vous aurez enfilé le flotteur . Une olivette que vous pouvez déplacer librement constituera la plombée de base , complétée de quelques plombs sphériques qui équilibreront l’ensemble de la ligne . Si les conditions de pêche sont difficiles , vous opterez pour un flotteur trapu et plombé à une olivette . Pour le bas de ligne, vous vous tournerez vers  un diamètre de 8 à 10 /100 , mesurant 20 à 30 centimètre , et vous choisirez l’hameçon en fonction de l’esche utilisée .

A l’anglaise

Le montage sera différent si vous pêcher à la plombée ou bien au flotteur .

Au flotteur , vous utiliserez un nylon de 12 à 14/100 , sur lequel sera fixé un wagler , à l’aide d’une tétine . La plombée principale sera constitué de plombs mous ou bien classique , à moins que vous n’utilisiez un flotteur plombée . Si tel est le cas , quelques plombs seront quand même nécessaire à l’équilibrage de la ligne , surtout si vous êtes confronté au vent ou bien à un fort courant .Vous compléterez votre plombée avec un plomb de touche qui facilitera la perception de celle-ci .

Lorsque vous pêchez à la plombée , utilisez plutôt des plombs montés en dérivation ou encore un swim-feeder , qui , mise appart le lest qu’il procure à la ligne , assure un amorçage parfait .

L’amorçage pour la pêche de la brème

Ici la tactique consiste en un amorçage de départ massif et des rappels discrets à chaque lancer . Pour la quantité , une dizaine de boules d’amorce pour le départ , et ensuite une trentaine de boulettes ainsi qu’une poignée d’esches par demi-heure pour les rappels , suffira amplement . Munissez-vous d’une fronde à godet de façon à atteindre le coup en étant le plus précis possible .

Si vous voulez que l’amorce soit efficace , celle-ci doit avoir une importante granulométrie tout en étant pas trop collante . Vous pourrez enrichir sa composition qui est à base de pain , avec des asticots ou des pinkies en fonction de l’esche que vous utilisez .

Lorsque vous pêchez à l’asticot , vous pouvez l’utiliser seul , pour l’amorçage de rappel . La couleur joue un rôle important pour la brème qui aime en particulier le jaune et le blanc .

Les amorces que vous pouvez trouver dans le commerce donnent en général de bon résultats .

Les esches pour la pêche de la brème

Asticot

 

L’asticot et le gozzer sont en général les esches les plus souvent utilisée pour la brème . Toutefois , ne négligez pas le ver de vase et le ver de terreau , que la brème apprécie aussi et qui peuvent bien souvent décider un poisson difficile à mordre . Lorsque les touches tardent , vous pouvez changer complètement d’appât en optant pour des graines tel que le blé ou encore le maïs doux  .

L’action pour la pêche de la brème

Dès que vous arrivez sur le coup , commencez à préparer votre amorce , puis dégagez votre poste si celui-ci est encombré de végétation ou autres , mettez vous à l’aise  .

Installez-vous de façon optimal avec votre seau d’amorce , vos esches et votre épuisette toujours à portée de main . Quand vous aurez effectué votre amorçage de départ , vous pourrez voir que les brèmes se rendent , généralement , vite sur le coup . Vous les remarquerez aisément grâce aux petits paquets de bulles qui remontent à la surface . Votre action de pêche proprement dite est ensuite plutôt traditionnelle .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Les produits pour la confection d'une amorce

Lorsque vous pêchez au coup , sondez votre poste , lancez votre ligne et laissez traîner l’esche à quelques centimètres au-dessus du fond , en l’accompagnant dans sa coulée . La touche de la brème est caractéristique : avant de s’enfoncer , le flotteur remonte et se couche sur l’eau . Ferrez avec délicatesse et a partir de là , restez toujours en contact direct avec le poisson .

Si vous utilisez un nylon de faible diamètre , une belle pièce vous procurera des sensations fortes , et vous aimerez sans aucun doute un scion à élastique intérieur qui limitera le risque de casse . Une fois que la brème se sera couchée à la surface de l’eau , la ramener à l’épuisette sera généralement , un jeu d’enfant .

La pêche de la brème à l’anglaise n’a rien de bien compliqué non plus . Après un bon amorçage , lancez votre ligne et attendez la touche . Tout comme avec la pêche au coup , la touche se traduit en général par une remontée du flotteur qui se déséquilibre et se met à plat à la surface de l’eau ; mais il peut arriver qu’il s’enfonce brutalement . Vous devrez alors ferrer amplement mais toujours délicatement , et essayer d’apprécier la taille de la brème qui à mordu . Laissez votre adversaire prendre le large , sauf si bien sur votre coup est encombré . Maintenez votre canne haute , avec votre index toujours posé sur le nylon et ramenez le poisson jusqu’à votre épuisette . Dès le moment où la brème remonte à la surface , vous avez gagné la partie , félicitation 😉 .

Lorsque vous pêchez à l’anglaise plombée , privilégié toujours l’utilisation d’un swim-feeder , qui rendra votre amorçage plus performant  . La touche vous sera indiqué par le quiver-tip , et votre action de pêche sera sensiblement similaire à celle de l’anglaise au flotteur .

Le mucus

La brème possède une peau recouverte d’un puissant mucus dont l’odeur sur l’esche et sur le nylon peut potentiellement faire fuir tous ses congénères . Pensez donc toujours à bien essuyer votre nylon à chaque fois que vous aurez sorti un poisson .

Pour conclure voici l’essentiel ce se qu’il faut retenir sur le brème .

  • Consacrez toujours un peu de temps au repérage de la brème , les petits paquets de bulles qu’elle produit en fouillant la vase , la trahissent bien souvent et c’est un indicateur très fiable de sa présence . Profitez en pour choisir le bon poste .
  • Les beaux spécimens de brème se tiennent en général loin de la berge , donc équipez-vous en conséquence .
  • La brème étant méfiante n’utilisez pas un nylon de trop gros diamètres .
  • Adaptez votre plombée et votre flotteur aux conditions de pêche .
  • Procédez à un amorçage de départ plutôt lourd .
  • Lorsque les esches que vous utilisez semblent ne pas convenir , n’hésitez pas à en changer .
  • Ferrez avec grande délicatesse , sans geste brusque .

Et vous quelles techniques utilisez-vous pour la brèmes ? Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager 🙂 Bonne pêche 🙂

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 8
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.