Tout savoir sur la pêche au leurre

Tout savoir sur la pêche au leurre

Comment bien débuter la pêche au leurre?

La pêche au leurre est l’une des premières techniques avec laquelle j’ai pêché mes premiers carnassiers.

Elle offre un grand choix de possibilités , en plus d’être l’une des techniques la plus utilisé pour le carnassier , la pêche au leurre peu se pratiquer dans tous les plans d’eau .

Notamment grâce , aux nouveaux matériaux , la performance des leurres , et la variété de leur modèle qu’il s’agisse , de la taille , des couleurs , ou de la matière que vous pouvez trouver dans le commerce , la pêche au leurres a connu une belle évolution .

Si vous recherchez des carnassiers , la pêche au leurre vous permettra d’inspecter la totalité ( ou presque ) du plan d’eau et ainsi d’augmenter grandement vos chances d’attraper de beaux poissons .

Cette technique est praticable dans tous les plans d’eau et l’on peut même trouver des pêcheurs l’ayant adapté aux salmonidés .

En vous équipant de matériel assez simple et en choisissant correctement votre leurre , tout en le maniant avec grande précision , vous pourrez espérer la aussi sortir de jolie spécimen .

Le matériel pour la pêche au leurre

Etant donné la combativité des poissons auquel vous aurez a faire , lors de la pêche au leurre , votre matériel devra surtout être fiable et solide .

Cannes

Une canne à lancer bien solide à action de pêche en carbone , ayant une longueur entre 1.80 m et 3 mètres selon la taille du poisson recherché et l’endroit ou vous vous trouvé , fera très bien l’affaire pour la pêche au leurre .

Moulinets

Un moulinet à tambour fixe  avec un frein doux et progressif , vous permettant une récupération de 70 à 80 centimètres par tour de manivelle  sera parfait .

Nylons

Le diamètre de votre nylon sera lié au poisson que vous recherchez , il variera entre 14 et 35/100 . L’utilisation d’un nylon fluorescent vous permettra de mieux voir l’évolution de votre leurre . Le montage d’un bas de ligne en crinelle d’aciers peut être choisi  lorsque vous craignez l’attaque d’un brochet .

Plombs

Il y seulement le montage de de gambe , qui est en général utilisé pour la perche , qui requiert une plombée : un plomb-sonde de 10 à 30 grammes selon le courant .

Montures

Pour fixer un leurre souple , vous utiliserez , une de ces 3 montures : l’hameçon plombé , la monture simple ou la monture drachkovitch .

L’hameçon plombé sera dissimulé dans le leurre et un ferrage ferme vous permettra de l’en sortir .

La monture simple consiste en un hameçon pourvu d’un œillet .

La monture drachkovitch , souvent utilisé pour la pêche du brochet et du sandre comporte un ou deux hameçons : ce montage est facile et très efficace .

Le montage pour le pêche au leurre

Le montage pour la pêche au leurre est simple , il faut juste fixer votre leurre au bout du nylon avec un émerillon à agrafe . Pour la pêche du brochet  , vous pourrez avoir recours a un bas de ligne en crinelle d’acier de 30 à 40 centimètres , qui protégera votre montage de la puissante mâchoire de ce poisson .

Si vous choisissez un leurre souple , fixer le sur une monture . Pour le montage sur un hameçon plombé , enfilez la tête du leurre sur l’hameçon le plus profondément possible , de façon à ce que la pointe soit dissimulé .

Pour la monture simple ,vous devez fixer une agrafe à l’œillet de l’hameçon et y attacher une chevrotine . Vous pourrez aussi y monter un fil de laiton qui bloquera le leurre qui y est enfilé .

La monture drachkovitch , très solide , s’utilise en enfilant le leurre sur la tige d’acier .je vous rappelle que ce  modèle offre l’avantage d’une plombée interchangeable , qui permet de vous adaptez rapidement à toute condition de pêche .

Choisir ses leurres pour la pêche au leurre

Leurres

Comment fonctionne un leurre

Un leurre imite une proie ou provoque l’attaque du poisson en jouant sur son agressivité instinctive . Il est possible d’inciter d’un carnassier à mordre , même s’il n’a pas faim , avec des stimuli mécaniques ( vibrations , bruits ) , visuels ( couleurs , reflets , phosphorescente ) ou olfacto – gustatifs ( odeur , goûts ) . Le poisson identifie alors le leurre à un intrus ayant pénétré son territoire ; un danger potentiel qu’il faut éliminer .

La cuiller tournante

La cuiller tournante n’imite pas vraiment une proie . C’est un leurre plutôt incitatif et son action repose principalement sur les stimuli visuels , vibratoires et sonores qu’il émet lorsque la palette se met en rotation . Une rotation attrayante , mais qui ne suffit pas pour provoquer l’agressivité des carnassiers . Il est nécessaire de pratiquer une animation complémentaire pour lui donner un semblant de vie , en variant la vitesse de récupération ( les poissons ont tendance à attaquer ce qui semble leur échapper ) ou en le ramenant de façon irrégulière , par saccades.

Les cuillers plombées en tête , qui nagent en dents de scie sont des leurres qui imitent de façon plus ou moins réussie la nage d’un poissonnet au comportement chaloupé .

La cuiller ondulante

La cuiller ondulante se comporte différemment . Ce leurre se compose d’une palette en maillechort , en laiton ou en plastique , large et épaisse pour les pêches profondes , étroite pour évoluer correctement dans les courants . A l’une des extrémités se trouve un anneau brisé où la ligne est fixée . L’autre bout comprend l’hameçon ( un triple ou un simple ) .

L’action de pêche proprement dite se déroule ainsi : Le pêcheur lance dans l’eau le leurre qui coule en planant comme le fait une feuille morte . Lors de la récupération , la cuiller progresse en imitant la nage d’un poisson. Son attrait repose aussi sur ses stimuli , notamment les miroitements et les reflets colorés de la palette . La cuiller ne doit pas être ramenée de manière régulière , mais par à-coups , afin de la faire virevolter , ce qui est efficace pour attirer l’attention des carnassiers . Il faut aussi respecter des poses , de temps à autres .

Les leurres souples

Dans cette catégorie , les possibilités d’utilisation sont encore plus vastes . Esché sur une tête plombée ( de forme ronde ou sabot , en forme de banane ou d’olive ) , les leurres souples évoluent sur le fond . Pour qu’ils soient efficaces, il faut alors les récupérer par saccades , en les faisant progresser par tirées successives .

Placés sur une monture de type drachkovitch , les LS ( pisciformes , falciformes ou vermiformes ) sont travaillés de la même façon qu’un poisson mort . L’animation de certains montages , comme le carolina ou le texan , s’apparente à la pêche à la tirette . Ils sont ramenés par à-coups en les faisant traîner sur le fond pour qu’ils produisent un nuage de vase attractif . D’autres encore , comme les leurres souples figuratifs imitant des grenouilles ou les lamprillons , progressent en surface et se faufilent dans la végétation . C’est le cas du Slug , dont l’hameçon est inséré dans une cannelure qui le protège des accrocs .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche au mort-manié

Les poissons nageurs

Les poissons nageurs sont fabriqués en bois ou en plastique . Comme leur nom l’indique , ils imitent des poissons. Certains modèles sont flottants , d’autres “coulant ” ou de densité neutre .

Les premiers plongent lorsqu’ils sont ramenés , grâce à une bavette qui sert de déflecteur . Au repos , ils remontent à la surface . Lorsqu’un coulant est lancé , il coule et ce n’est qu’à partir de la récupération qu’il se stabilise à un certain niveau : dans la mi-eau ou près du fond . Tout dépend de l’inclinaison de sa bavette et de la vitesse à laquelle vous le ramenez . Ceux de densité neutre coulent également , mais restent en suspension à l’arrêt de la récupération . Ils se travaillent en effectuant des tirées , sur les cotés pour qu’ils godillent , en variant la vitesse de récupération .et en faisant des pauses .

Le flottant permet une animation un peu plus particulière . Il est possible de lui faire exécuter de petits bonds à la surface qui séduiront brochets et black-bass , en le ramenant par à-coups . Il jouit par ailleurs d’un avantage indéniable : Le courant peu l’emporter jusque sous les frondaisons , les pontons et autres postes intéressant , qui sont souvent inaccessibles autrement . Autres cas particulier : les poissons nageurs à dandiner , des leurres excellents pour explorer les fosses profondes ou les obstacles verticaux ( parois … ) , et les poppers . Ces derniers progressent en surface . Ils imitent des grenouilles et se récupèrent selon la méthode chère aux pêcheurs américains : le stop and go. Il s’agit d’alterner tractions et poses afin que le leurre se comporte comme un batracien .

Spinnerbaits , buzzbaits et jigs

Les spinnerbaits sont des très spéciaux d’origine américaine . Leur axe est coudé . A l’une des extrémités se trouve une palette brillante , voire articulée , l’autre possède une tête plombée généralement habillée d’une jupe de caoutchouc . La palette émet des vibrations et protège l’hameçon des accrocs .

Le buzzbait est de la même famille , mais l’axe a une rectangulaire . Lui aussi est équipé d’une tête plombée , cependant , à la place de la palette , se trouvent une ou plusieurs hélices . Ce leurre est réputé pour son efficacité pour pêcher le black-bass et le brochet au-dessus des fonds encombrés de végétation .

Les jigs conviennent pour explorer les grands fonds à la verticale . Ce sont des têtes plombées habillées de poils , de plumes ou de caoutchouc . Certains ont des palettes métallique .

Difficile de s’y retrouver parmi cette multitude de leurre disponible dans le commerce . Métalliques ou souples , blancs , rouges , verts  , noirs ,roses , fluo , poissons d’étain ou cuillers  , en forme de de virgule , de ver , de grenouille ou de divers animaux aquatiques : lequel choisir ? dans quelles situations ? pour quels poissons ?

L’influence des leurres change suivant leur couleurs : les teintes claires sont en général efficace sur les leurres souples en eaux claires alors que les poissons nageurs ont plus d’attraction quand ils sont rouges , noirs ou bicolores rouge et blanc . Les leurres teintés de palettes quant a eux , imitent parfaitement les écailles des poissonnets et donnent de bon résultats .

Parmi les leurres souples , vous choisirez plutôt une forme de virgule ou de faucille dont la queue oscillante a un très bon pouvoir d’attraction . Vous pourrez la mettre facilement sur l’hameçon simple comme sur la tête plombée ou mémé sur l’hameçon d’une cuillère . Si vous pêchez la truite ou la perche , les formes de de vers seront très efficaces . Les leurres , qu’importe leurs tailles ou leurs formes , pourront aussi séduire  le brochet  .

Bien souvent les leurres souples sont montés sur une tête plombée qui ont l’avantage de lester le montage . Parmi les différentes tête proposées , certaines conviendront mieux que d’autres à des montages et à des conditions particulières de pêches . La tête ” anti – herbe” limite les risques d’accrochage , la forme ” en tête sabot” permet au leurre de toujours ce présenter verticalement , alors que la tête articulée , vendue sans hameçon , vous offrira l’avantage de recevoir n’importe quel hameçon et d’animer tout le leurre .

Pour ce qui est des cuillers , vous hésiterez peut être entre les ondulantes et les tournantes  . Les cuillers tournantes sont en général de couleur argent ,cuivre ou or et sont parfois décorées de motifs gravés . Vous choisirez le forme de la palette en fonction du poisson que vous recherchez et bien sur selon vos goûts personnels . La palette allongée tourne rapidement , alors que la palette ovale a une rotation bien plus lente et régulière et la palette ovale quant à elle a des mouvements papillonnants . Vous pouvez aussi  jeter votre dévolu sur une palette réglable , qui permet de de modifier les mouvement en changeant l’écartement des eux demi-palettes . De plus un bon nombre de cuillers        ” spéciales”  viennent s’ajouter au reste de la gamme des cuillers tournantes .

Les cuillères ondulantes possèdent bien des caractéristiques qui ne laisse pas les carnassiers indifférents , mais demande cependant une animation constante .

Les cuillères concaves se manient lentement et sont particulièrement adaptées au brochet , alors que les cuillers en forme de “S” nagent de manière bien plus irrégulière . Dans tous les cas votre cuillers possédera un hameçon triple .

Pour finir , les poissons nageurs , sont eux aussi très efficaces car ils imitent parfaitement les proies des carnassiers au niveaux des mouvements  . Ils possèdent deux hameçons triples et est un leurre qui s’avèrent encore une fois efficace pour les beaux spécimens .

L’action pour la pêche au leurre

L’un des avantages de la pêche au leurre est que lorsque vous pêcherez dans un grand étang ou bien un lac de barrage , vous ne serez pas obligé de choisir un poste fixe , et vous pourrez avec tous votre équipement faire le tour du plan d’eau pour l’inspecter de fond en comble . Ce sera parfois sur des postes auquel vous auriez  accordé peut d’importance qu’un carnassier pourrait bien se décidé à attaquer .

Si malgré un exploration complète du plan d’eau , les résultats ne sont pas au rendez-vous , n’hésitez surtout pas a changer de leurre et en utiliser un bien plus original du genre , grenouille , écrevisse , ou encore un ver souple .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche au chatterbait

Une petite astuce si jamais lors de votre partie de pêche il vous arrive d’accrocher votre leurre a des algues , branches mortes ou autres . Maintenez le scion de votre canne vers le bas afin d’éviter que le leurre ne se décroche violemment et ne vous blesse , et déplacez vous vers la gauche puis vers la droite , sans tirer trop fort pour que le triple hameçon ne s’enfonce pas trop profondément dans l’obstacle . Si vous pêchez depuis une barque , tournez autour du point d’attache du leurre , il devrait se décrocher facilement . Si vous ne parvenez pas à l’en défaire , coupez votre nylon , vous perdrez peut être un  leurre mais vous éviterez surtout de perdre du temps , ou encore de vous blessez .

L’action de pêche au leurre dépend avant tout du poisson auquel vous êtes opposé . Vous devrez toujours rester en contact direct et permanent avec votre leurre lors de son animation . Maintenez votre scion près de la surface de l’eau et cesser d’animer votre ligne à quelques dizaines de centimètres de la berge seulement . Un combat avec un carnassier de belle taille vous entraînera peut être à quelques dizaines de mètres de votre poste initial , et la phase ultime de votre face-à-face de sera pas rendu facile si vous n’avez pas votre épuisette à disposition . Dans ce cas , essayez e sortir le carnassier de l’eau en le traînant sur la berge si l’environnement vous le permet . Si vous êtes dans l’impossibilité de le sortir de l’eau , essayez de l’immobiliser , puis maintenez votre canne basse , de coté , presque posé sur la berge , poser votre main derrière ses ouïe , et enfoncer vos doigt dedans avant de sortir délicatement le poisson de l’eau .

En fonction de l’espèce que vous recherchez , vous prendrez soin d’adapter le choix de vos leurres . Généralement se sont le brochet , le sandre , la perche  , le silure et la truite qui sont les plus pêchés au leurre .

Le sandre est particulièrement sensible aux leurres souples en forme de virgule . Animez votre ligne de mouvement irrégulier et plutôt rapide . Vous pouvez aussi choisir un poisson-nageur coulant de 7 à 11 centimètres  ou un flottant si vous pêchez un poste encombré et peu profond . Une couleur dos noir et ventre or ou argent, aura ses chances de séduire  le sandre , que vous provoquerez par un maniement désordonnais du poisson-nageur juste au-dessus du fond .

Les cuillers ne sont en général  pas les  meilleurs alliés pour la pêche du sandre , toutefois , vous pourrez utiliser une cuiller à palette ovale assez lourde pour la manier près du fond .

Les leurres souples sont eux aussi utilisés pour la pêche du brochet , ceux ayant une forme de faucille ou de virgule donne  de bons résultats . Mais pour ma part , je préfère , la  plupart du temps ,  utiliser un poisson-nageur coulant , que j’anime près du fond de manière lente et régulière . Une modèle flottant sera utile si vous pêchez dans un plan d’eau clame , encombré , ou peu profond . Veillez à égayer votre animation de quelques mouvements plus brusques qui décideront peut-être le brochet à mordre . Pensez aussi a prospecter tous les postes encombrés et ce ,a toutes les profondeurs . A la touche , ferrez fermement et remontez vite votre ligne pour éviter que la bête ne rejoigne des obstacles immergés . Pour décrocher l’hameçon triple de la gueule du brochet , utiliser une pince qui vous protégera des sept cents dents de ce terrible prédateur .

La pêche de la perche au lancer léger requiert une cuiller de petite taille ayant une rotation rapide , même si les petits poissons -nageurs ne laissent pas ces carnassiers indifférents . Ils aiment surtout  les couleurs rouges et oranges .

Si vous avez repéré un banc de perches , lancez votre ligne au-delà et ramenez-là de manière irrégulière en la travaillant avec votre scion . La perche ne s’intéressera à votre leurre que si il est très actif  et a des mouvements désordonnés . A la touche , ferrez délicatement et ramenez doucement votre adversaire en veillant à ne pas lui abîmer sa gueule qui est très fragile .

Les cuillers tournantes à palette ovale  et les poissons nageurs flottants sont les leurres préférés de la truite . D’une taille de 5 à 7 centimètres et de teinte dos noir ou bleu et ventre argent ou or , ces leurres sont d’une redoutable efficacité .

Lancez votre leurre vers l’amont et travaillez-le dans une veine d’eau qui offre un courant relativement soutenu . A la touche , ferrez immédiatement et ramenez la truite avant qu’elle ne fuit ver l’aval .

Quelles poissons pêcher à la pêche au leurre?

Brochet

Le sandre , le brochet , la perche , et la truite sont les poissons les plus couramment pêchés au leurre . Cependant , chacun de ces carnassiers a ces préférences quant au modèle de leurre , et vous adapterez le maniement de la ligne aux conditions de pêche .

Pour conclure voici l’essentiel à retenir sur la pêche au leurre

  • Un nylon fluorescent  vous aideras a mieux contrôler votre ligne visuellement .
  • Optez pour une monture adaptée au leurre que vous utilisez .
  • Ne réalisez pas de montages trop compliqués , ils favorisent les emmêlements et ne sont pas plus efficaces .
  • Veillez à disposer d’une gamme de leurres assez large pour avoir le choix le plus adapté à vos conditions de pêche .
  • Adaptez votre maniement au poisson que vous pêchez .

 

Et vous quels matériels et leurres utilisé vous ? J’attends vos réponses dans les commentaires . Et n’hésitez pas à partager cet article si il vous a plus . A bientôt 🙂 .

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 53
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.