Tout savoir sur la pêche au mort-manié

Tout savoir sur la pêche au mort-manié

Comment bien débuter la pêche au mort-manié

La pêche au mort-manié a connu une grande évolution de puis les années 70 , notamment grâce à Albert Drachkovitch qui a donné son nom à la , désormais , célèbre monture .

C’est technique plutôt compliqué , ne se résume pas a animer un poissonnet mort , car pour rendre agressif les carnassiers , vous devrez faire preuve de beaucoup d’attention et de concentration , ce qui vous donnera une parfaite sensibilité , facteur clef de la réussite d’une partie de pêche .

Généralement , pratiqué depuis une barque , la pêche au mort manié vous permettra d’inspecter les moindres recoin dans un grand périmètre , tout en vous déplaçant , afin de pouvoir exploiter les obstacles immergés où se trouve  bien souvent un beau spécimen .

Le matériel pour la pêche au mort-manié

Le matériel sera bien différent selon , les poissons que vous recherchez et leur taille . Cependant , vous utiliserez dans tous les cas , une monture .

Cannes

Je vous conseille encore une fois une canne légère , mais tout de même relativement raide , d’une longueur d’environ 2.50 mètres , qui vous permettra de faire face a toutes les situations . Sachez quand même , qu’une longueur de 2 mètres pourra très bien suffire pour la truite , alors qu’une canne de 3 mètres sera peut être nécessaire pour la pêche du brochet . N’hésitez pas à utiliser un modèle assez nerveux pour pouvoir ramener une belle pièce et pour ferrer efficacement , et relativement sensible pour bien sentir tous les mouvements de la monture .

Moulinets

Vous choisirez un modèle à tambour fixe , avec un frein sensible et régulier . Si le diamètre de votre nylon dépasse les 30/100 , faites l’acquisition d’un moulinet de qualité très solide .

Nylons

Le diamètre de votre nylon devra être proportionnellement à la taille et à la puissance des poissons convoités . Un 20 ou 22/100 suffira largement pour pêcher la truite , alors qu’un 22 ou 24/100 sera préférable pour le sandre et enfin un nylon de 30 à 35/100 sera nécessaire pour le brochet . Pour  pêche du brochet  du brochet vous pouvez vous procurer un bas de ligne en crinelle d’acier , qui servira a protéger le montage , des sept cents dents aiguisé du brochet .

Plombs

La plombée ,  le plus souvent décentré ,  sera directement fixée sur la monture .

Hameçons

Utilisez de préférence un hameçon triple n° 8 à 10 , possédant un excellent piquant .

Montures

La monture drachkovitch est la plus courante en raison de sa simplicité et de l’excellente présentation qu’elle offre , mais il en existe d’autres ,tout aussi performantes , tel que les montures godilles ou casquées , fréquemment utilisées pour la truite .

Les différentes montures pour la pêche au mort-manié

La monture drachkovitch 

Cette monture porte le nom de son inventeur . Elle comporte une plombée articulée , fixée en tête , ce qui permet de l’animer par des mouvements de bascule . Un axe central , deux hameçons triples , piqués sur le corps du poisson , et un fil de cuivre , entouré autour du museau , assurent une solide fixation de l’appât .

La monture casquée 

Elle possède une plombée en forme de casque qui recouvre la tête de l’appât . L’armement du poisson se fait avec deux hameçons triples . L’un se positionne derrière l’opercule , l’autre est relié à une tige enfilée dans le corps du poisson et vissée dans le casque . On la destine surtout à la pêche à la dandine .

La monture Ariel 

Elle se compose d’un lest allongé , en plomb , qui est enfilé dans le corps du poisson par la bouche . Deux hameçons triples sont piqués sur ses flancs . Ils maintiennent le mort en place et arment la monture . A utiliser pour la pêche en dérive aval .

La monture godille 

Elle comporte un plomb cranté , allongé et creux sur lequel est fixé un disque de plastique . La fixation s’effectue simplement : Le bas de ligne traverse le corps du poisson et ressort par la bouche . L’armement se fait avec un hameçon triple dont la hampe est introduite dans l’anus . La nage de cette monture est oscillante .

La monture Donzette 

Cette monture est constituée d’une agrafe dont l’une des tiges traverse le corps du poisson , de l’anus à la bouche . L’autre passe sous le ventre et comporte deux hameçons triples , l’un pendant sous les nageoires pelviennes , l’autre vers l’anale . Sa nage est très naturelle .

La monture JPK 

Elle ressemble à la monture drachkovitch , mais son corps flottant , de plastique , fait travailler le leurre au-dessus du fond , ce qui est intéressant dans les endroits encombrés .

 Le montage pour la pêche au mort-manié

Vous monterez directement la monture sur le nylon issu du moulinet . N’oubliez pas que vous pouvez utiliser un bas de ligne en crinelle d’acier pour le brochet .

La taille de votre monture sera déterminante en fonction de la taille du vif , le poids du plomb selon la profondeur , le courant , le vent et surtout de votre sensibilité . Il est donc essentiel , si vous voulez optimiser vos chances de succès , de sentir parfaitement votre monture , afin de l’animer le plus efficacement possible .

Utilisez une monture à la plombée interchangeable , afin de vous  s’adaptez rapidement aux changements éventuels de vos conditions de pêche .

La monture Drachkovitch , la plus courante , vous offrira l’avantage énorme d’une plombée extérieure et indépendante . Ce modèle est équipé d’une tige d’acier , recourbé , à une extrémité et offrant un anneau à l’autre bout. Deux courtes empiles , attachées à l’anneau , sont munies d’un hameçon triple . Ils accueille aussi une agrafe sur laquelle est pincée la plombée : une chevrotine de 5 à 10  grammes légèrement décentrée .

La montage de l’esche sur la monture  est très simple :

  1. Enfiler le poissonet mort dans la tige d’acier .
  2. Piquer les hameçons triples dans chacun de ces flancs 
  3. Lorsque la monture est pourvu d’un fil de cuivre , passé le dans le corps de l’esche derrière les ouïes
  4. Enrouler l’excédent de fil autour de sa gueule  .
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche du saumon

Lorsque vous pêchez la truite , vous devrez monter l’esche sur une monture godille ou casquée . Si la monture godille a des effets d’ondulations et de vibrations qui accroissent le pouvoir d’attraction du maniement , la monture casquée vous offre l’avantage d’avoir une tête lourde qui permet d’opérer des mouvements de dandine .

Les esches pour la pêche au mort-manié

Appâts

Le gardon , l’ablette et le goujon sont les esches les plus souvent utilisées  pour la pêche au mort-manié . Vous déterminerai leur taille en fonction de celle des poissons convoités et de celle des poissonnets présents sur le coup prospecté . Vous veillerez a changer régulièrement le poissonnet , afin de toujours présenter une esche aux couleurs vives aux carnassiers .

L’action pour la pêche au mort-manié

Avant de sonder le relief ou de lancer votre ligne , assurez-vous d’avoir observé attentivement le plan d’eau , afin de trouver la zone qui pourrait être un bon poste de chasse pour carnassiers . Les postes encombrés , même si ils sont difficiles à pêcher pour un débutant , sont généralement excellents , et les poissonnets en fuite trahissent souvent la présence d’un prédateur en chasse .

Les premiers maniements de votre monture doivent vous permettre de sonder le fond et de connaitre les différents aspects du relief . Vous pourrez l’animer dans les endroits qui vous paraissent les plus propices à abriter un carnassier et éviter les obstacles dans lesquels vous risquerez de perdre votre montage . Pour effectuer ce repérage , gardez toujours votre nylon tendu et utilisez une monture peu plombée qui vous permettra d’animer votre ligne lentement .

L’animation de base d’un appât mort peut paraître plutôt  simple . Pourtant , vous vous rendrez compte assez rapidement , qu’attirer l’attirance d’un carnassier n’est pas chose facile  . Au début , choisissez une eau clair qui vous permettra d’observer les réactions de votre monture aux mouvements que vous lui infligez .

Contrairement aux autres techniques de pêche au lancer ,  vous lancerez votre monture par dessous la canne . Vous atteindrez de cette façon , une distance plus que respectable , tout en évitant que votre appât ne subisse un choc violent à la surface de l’eau . Laissez descendre votre esche en la contrôlant à l’aide de l’index posé sur la bobine de votre moulinet , afin de rester en contact direct et d’assurer une descente verticale de la monture sans qu’elle revienne vers vous . Dès que votre esche touchera le fond , refermez le pick-up de votre moulinet et tendez votre ligne afin de commencer l’animation .

Donnez un léger coup de scion avec votre canne a 45 degré environ , pour décoller l’appât du fond , et contrôlez la descente en en gardant le contact . Lorsque votre esche repose sur le fond  , elle ne doit pas bouger et seul  vos mouvement devront l’animer .

Positionnez à nouveau votre canne à 45 degrés et répétez ces gestes jusqu’à la berge ou jusqu’au bateau . Soyez le plus attentif possible , car la touche est parfois discrète et peut intervenir à tout moment . Toutefois , chacun de vos lancer devra être décalé légèrement du précédent afin afin de prospecter méthodiquement sur une surface de pêche .

A ces gestes de base qui s’automatiseront rapidement , vous pourrez ajouter quelques tremblements de la main , quelques coups de scion en plus , ou encore de légères tirées d’un coté et de l’autre pendant la remonté de votre esche.

Si vous repérez un carnassier en chasse et que vous souhaitez exciter son agressivité , vous pouvez accélérer votre cadence . En alourdissant votre monture , votre appât plus lesté , descendra plus vite et la monture soulèvera la vase ou le sable dès qu’elle touchera le fond . Les impulsions que vous lui donnerez devront être rapide , c’est pour cela que vous choisirez une canne raide afin d’éviter qu’elle n’atténue trop vos coups de scion .

Pêcher au mort-manié dans des endroits très encombrés tels les souches ou les branchages immergés n’est pas facile. Pourtant, avec un peu d’habitude et au prix de quelques montures qui resteront accrochés au fond , vous pourrez inspecter ces postes qui abritent souvent un beau client . Sur un tel coup , veillez à ce que votre hameçon soit parfaitement dissimulé dans votre appât mort , pour éviter au un maximum les risques d’accrochages .

Techniquement , votre animation sera la même que sur un poste plus classique , mais vous ne laisserez que très rarement votre esche descendre jusqu’au fond . Lorsque vous sentirez que votre monture entre en contacte avec de petits branchages , bloquez votre fil , et donnez un coup de scion pour faire remonter l’appât . A la moindre touche , vous devrez ferrer instantanément et enchaîner directement avec  un rapide récupération de votre ligne afin d’empêcher le carnassier de regagner les branchages et de la casser .

Il vous arrivera , même si vous ne pêchez dans des postes encombrés , d’accrocher votre ligne au fond . Si cela vous arrive , vous devrez resté patient et donné de petits coups de scion en déplaçant votre canne latéralement . Ne faites surtout pas de gestes violents qui risquent surtout de planter votre hameçon encore plus profondément dans l’hameçon dans l’obstacle , et qui diminueraient considérablement vos chances de retrouver votre monture intacte .

Le vent et le courant seront sans doute vos pires ennemis , mais si vous désirez en tirer le meilleur parti possible , pêchez autant que possible dos au vent et essayer de vous aider du courant pour manier votre monture en maintenant toujours un parfait contacte sur celle-ci .

La touche à la pêche au mort-manié

Elle peut se manifester de différentes façons . Lorsqu’il s’agit d’une tirée franche , il n’y a aucun doute . il faut alors ferrer au plus vite , sous peine de manquer le poisson . Il arrive aussi que vous ressentiez des touches très légère . Pour le débutant , ils restent inexplicables jusqu’au moment où son instinct li donne l’ordre de ferrer et que le poisson commence à se débattre . Un autre exemple arrive aussi , le poisson mort est saisi durant sa descente vers le fond , alors que vous venez juste de le lancer . Cela se remarque par un mou suspect dans la bannière ou un déplacement sur les cotés .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Les meilleurs postes pour la pêche de la truite

Pêcher du bord ou en bateau à la pêche au mort-manié

Pêcher au mort manié depuis une embarcation offre de nombreux avantages , surtout dans les secteurs où les rives sont encombrées ou très fréquentées par les pêcheurs et les promeneurs . Des postes inaccessibles peuvent alors être prospectés . Ils réservent bien des surprises , car c’est souvent là que les gros poissons , devenus méfiants avec l’âge , se tiennent . Quels que soient vos goûts , attention de bien choisir une embarcation adaptée à vos besoins . Inutile de vous munir d’un hors -bien doté d’un moteur surpuissant pour pêcheur dans un simple plan d’eau .

Les poissons pêchés à la pêche au mort-manié

Perche

Destinée aux carnassiers de toutes les tailles , la pêche au mort manié  s’adresse aux brochets , aux sandres , aux perches , aux truites , black-bass et autres carnassiers . Pensez toujours a adapter la taille de vos vifs aux poissons que vous recherchez .

L’animation du poisson mort en fonction de l’espèce recherché à la pêche au mort-manié

Le premier geste consiste à le faire décoller du fond par un coup de scion vers le haut . Il se poursuit par deux ou trois coups moins appuyés qui le font virevolter .

Il faut ensuite le faire redescendre sur le fond en abaissant la canne et récupérer l’excédant de bannière par quelques tours de manivelle . Vous voici revenu à la case départ , prêt à accomplir un nouveau cycle d’animation .

Cette animation de base , à laquelle vous pouvez apporter une touche personnelle , vous permet de pêcher la plupart des carnassiers , mais il est néanmoins nécessaire de vous adapter aux poissons recherchés :

Pour le brochet , les mouvements ne doivent pas être trop rapides et il ne faut pas hésiter à immobiliser le poisson sur le fond , de temps à autre , afin de lui laisser le temps de mordre , car il ne poursuit pas ses proies sur de longues distances .

Le sandre est sensible à une animation plus soutenue , virevoltante , nerveuse , alternée de tirées molles et d’arrêts, et il se décide souvent à mordre lorsqu’il à l’impression que sa proie va lui , échapper , comme la perche d’ailleurs .

La truite se pêche aussi au poisson-mort manié , mais la technique diffère et les montures sont plus petites , d’une taille proportionnelle à l’appât , généralement un vairon , un goujon , ou une ablette , qu’il faut animer en tenant compte de la force du courant .

Si en plan d’eau la récupération se fait selon les mêmes principes que pour le sandre , c’est-à-dire vive et virevoltante , elle change beaucoup en rivière . Dans les parties plus ou moins calmes , l’animation se résume à des mouvements de dandine que vous pratiquerez en relevant et en abaissant le sillon de la canne . Dans le courant , elle consiste à laisser dériver l’appât , en le faisant vivre par des tirées et des relâchés , des culbutes ou encore des glissades . Sa progression décrit un arc de cercle , de l’amont vers l’aval .

Les postes pour le sandre à la pêche au mort manié

Le sandre est l’un des poissons les plus intéressants à pêcher au mort manié . Voici une liste non exhaustive des bons postes où le trouver .

En rivière .

  • L’aval des ouvrages d’art .
  • Les bois noyés .
  • Les éboulis .
  • Les cul-de-grève .
  • Les plages .
  • Les dénivellations .
  • Les berges creuses .
  • Les bras morts et autres bras de dérivation .
  • La confluence de deux cours d’eau .
  • L’aval et l’amont des centrales hydroélectriques .
  • L’aval des seuils .
  • Les piles de pont .
  • La proximité d’une île .

En canal .

  • La proximité des écluses .
  • Les bassins d’élargissements et les darses .
  • Les éboulis .
  • La proximité des déversoirs .
  • La confluence de deux canaux ou d’un canal et d’une rivière .
  • Les cassures sur le fond .
  • Les secteurs ombragés ( dessous d’arbres , d’un pont … ) .
  • Les herbiers .
  • La proximité des palplanches .

En plan d’eau .

  • Les cassures sur le fond .
  • Les obstacles ( bois noyés , rochers .. ) .
  • Les hauts-fonds .
  • Les arbres immergés .
  • Les ruines .
  • Le chenal d’une rivière dans un lac de barrage .
  • Les tributaires .

Pour conclure voici l’essentiel à retenir sur la pêche au mort-manié

  • Choisissez une canne puissante et nerveuse afin d’avoir une bonne sensibilité .
  • Adaptez la taille de votre monture à celle de votre esche .
  • Changez régulièrement votre poissonnet , afin de toujours présenter un appât aux couleurs vives .
  • Si  possible , pêchez depuis un bateau , vous en tirerez plusieurs avantages .
  • Conservez toujours un contact direct avec votre monture , et animez votre ligne jusqu’à la berge ou jusqu’au bateau .

 

Si vous avez des questions ou des choses a rajouter n’hésiter surtout pas a laisser un commentaire . Et vous pouvez aussi partager l’article si il vous a plu . A bientôt 🙂

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 45
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.