Tout savoir sur la pêche au toc

Tout savoir sur la pêche au toc

Comment bien débuter à la pêche au toc?

La pêche au toc est généralement destinée aux pêcheurs de truites . Elle permet aux pêcheurs d’avoir un premier contact avec ce beau poisson qu’est la truite et ainsi apprendre a être discret , ce qui est fondamental pour cette technique .

Cette technique ce pratique bien souvent en eaux vives , et tout particulièrement dans les petits ruisseaux et les torrents de montagnes , dans lesquels les truites repéreront moins aisément votre présence  .

Chaque année , beaucoup d’adorateur de la truite ouvrent la saison par une petite partie de pêche au toc .

Le matériel pour le pêche au toc

Encore une fois du matériel léger vous permettra de vous déplacez plus facilement et  vous fatiguera moins   .

Cannes

Votre canne au toc doit avant toute chose être sensible et légère . En fonction du type de rivière , vous choisirez une canne à emmanchement ou bien une canne télé-réglable . La canne a emmanchement d’une longueur de 4 à 6 mètres vous offre deux systèmes de guide-fil , soit a anneaux ou bien à fil intérieur . Les anneaux intérieurs vous permettent un bon coulissement du fil mais l’expose aux accrochages . Il faut aussi savoir qu’en cas de pluie , le fil risque de coller aux anneaux s’ils ne sont pas assez nombreux ni surélevés . Le guide-fil intérieur quant à lui supprime les risques d’accrochages , mais le coulissement ne sera pas aussi bon qu’avec les anneaux .

Vous choisirez une canne télé-réglable de 4 à 5.50 mètres si vous pêchez dans des cours d’eau de petites largeurs ou fort encombrés car sa longueur peut s’adapter selon les conditions de pêche .

Moulinets

Le moulinet devra être choisi pour vous permettre de longs lancers et un bonne vitesse de récupération . Un moulinet manuel à mouche , à frein progressif , vous permettra la bonne maîtrise  d’un poisson de belle taille , mais malheureusement , sa récupération ne sera sans doute pas assez rapide . Préférez plutôt un petit tambour fixe .

Nylons

Un corps de ligne de 16 ou 18/100 et un bas de ligne de 12 à 14/100 sont une bonne moyenne pour la pêche au toc.  Toutefois   , vous devrez adapter ces diamètres aux conditions de pêche et à la taille de vos adversaires .

Plombs

Des plombs mous entre le n° 4 et 10 vous permettront un plombage équilibré de votre ligne . De plus votre esche pourra de cette façon évoluer à proximité du fond sans être trop gêner par le  courant .

Hameçons

Une taille de 10 à 20 , en fonction des esches que vous utilisez , fera très largement l’affaire  . Veillez toujours a ce que l’hameçon ait un piquant digne de ce nom  . Si vous utilisez une canne à fil intérieur , pensez à vous équipez d’une aiguille passe-fil , qui sera indispensable au montage de votre ligne  si celle-ci a le malheur de casser à l’intérieur de la canne .

Le montage pour la pêche au toc

Un montage performant pour le toc passe avant tout par un bon équilibre de votre ligne . Elle se doit d’être tout en à la fois suffisamment plombée pour entraîner l’esche vers le fond ne l’étant pas trop non plus pour éviter une immobilisation complète de celle-ci . Vous vous apercevrez bien assez vite qu’il faudra changer  votre plombée en cours de partie afin de vous adaptez au mieux au conditions de pêche . Avec un corps de ligne de 16 à 20/100 , un bas de ligne de 12/100 conviendra dans la quasi-totalité des situations . En effet , ce diamètre permet une bonne pénétration dans l’eau ainsi qu’ une résistance limitée au courant .

Pour la pêche au toc , vous devrez accorder une importance fondamental  au montage de votre esche sur l’hameçon . Sa taille devra être parfaitement adapté à celle de l’appât , afin de dissimuler au mieux sa hampe entièrement . Je vous rappel que la truite est très attentive , et qu’elle préférera toujours une une esche bien vive et présenté comme il se doit , plutôt qu’une esche abîmé sur un hameçon bien trop visible . Les modèles fins de fer possédant un petit ardillon sont les mieux adaptés à ce type de pêche .

Les esches pour la pêche au toc

Sauterelle

 

Parmi les meilleures appâts employés à la pêche au toc , se trouve les larves que l’on peut ramasser soi même dans les cours d’eau , en prenant garde bien sûr que cela soit autorisé ( certaines font l’objet d’une protection ) ou que l’on trouve aussi chez le marchand d’articles de pêche . Les vers sont tout aussi bons .

Les vers

Vers de terreau , lombrics ou vers à tête noire donnent d’excellents résultats , en particulier lorsque les eaux sont troubles . Vous pouvez également opter pour le ver de berge .

La teigne

Qu’elle soit conservée dans les alvéoles d’un rouleau de carton ou dans une boîte remplie de copeaux , la teigne peut être utilisée en toute saison .

Le porte-bois

Cette larve de trichoptère est une gourmandise pour les truites ainsi que pour les ombres . Les meilleurs portes-bois sont des larves bien dodues à la chair jaune . Elles se ramassent sur le fond des cours d’eau , souvent dans des secteurs où elles se trouvent concentrées .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche au mort posé

La patraque

Il s’agit de la larve de la grande perle , un insecte de la famille des plécoptères . On la localise dans les eaux vives , sous les pierres , et elle se récolte à l’aide d’un petit filochon . La patraque se reconnaît grâce à sa tête ronde et à son abdomen cerclé .

Les larves d’éphémères

Il en existe une multitude que vous pouvez récolter ( sauf les espèces protégées ) , à l’aide d’une petite épuisette à maille fine .

Le morio

Cette grosse larve convient pour réveiller les truites en début de saison , lorsqu’elles se calent dans leur trou . Elle est vendue dans le commerce .

Le tébo

Cette autre larve , que l’on trouve également chez les commerçants spécialisés , donne de bons résultats en début de saison .

Le ver de farine

La larve du ténébrion s’utilise aussi bien au printemps qu’en été . Vivace , il séduit les truites ainsi que les ombres et les poissons blancs .

Les gammares

Ces petits crustacés sont très appréciés des poissons . Riche en carotène , ils confèrent une couleur saumonée à la chair des truites qui s’en gavent . Pour le ramasser , aidez-vous d’un filochon que vous placerez derrière un caillou qu’il ne vous restera plus qu’à soulever promptement . En s’enfuyant , le gammare se fera prendre au piège .

Les mouches naturelles

Qu’il s’agisse de la mouche bleue , de la mouche verte  ou autre , ces diptères régalerons les poissons , encore faut-il pourvoir en disposer . Pour en faire provision , la solution la plus simple consiste à laisser se développer des asticot achetés chez votre détaillant en article de pêche dans une boite grillagée .

Les sauterelles , les grillons et les hannetons

Ces appâts s’utilisent à la belle saison , principalement en été , lorsque les poissons recherchent activement les insectes terrestre qui tombent régulièrement à l’eau .

Aux appâts artificiels

Les appâts naturels sont majoritairement utilisés , mais certains spécialistes de la technique emploient aussi des mouches qui imitent des nymphes . Depuis peu , des larves artificielles spécifiques , faites de fibres colorées , de caoutchouc et d’une tête plombée , ont été mises au point et sont proposées dans le commerce . Elles exigent une utilisation particulière ( absence de lest sur le nylon du bas de ligne , ferrage rapide … ) . Certains pêcheurs emploient également des imitations d’alevins , avec succès , mais là aussi il est nécessaire de les utiliser d’une manière bien adaptée .

Pour tenter les truites d’élevage , les détaillants vous proposent des pâtes fluorescentes .

L’action pour la pêche au toc

La pêche au toc est une technique fine et sportive . Elle exige du pêcheur force de concentration discrétion et savoir faire .

Développée dans les Pyrénées , le toc s’est aujourd’hui imposé dans d’autres régions . Si les méthodes traditionnelles se pratiquent toujours ( la pêche à la ” pyrénéenne ” et ” la pêche à la barre ” du massif central ) , de nouvelles conceptions ont fait leur apparition qui revitalise cette pêche et ont su conquérir un nombre croissant de pêcheurs . Résultat : la pêche au toc se pratique également en compétition . Grâce à cet engouement , les techniques s’affinent encore chaque jour et le matériel ne cesse de se perfectionner .

Le toc en général

La réussite ou non de votre partie de pêche au toc ( ou tout autres technique ) est conditionnée par votre attitude générale . Je vous rappel encore un fois que la discrétion doit être au rendez-vous . Les couleurs de vos vêtements doivent toujours être en harmonie avec le décor , vos déplacement eux , devront être les plus discrets et rares possible et n’entrez dans l’eau que si celle-ci est suffisamment agité , sans non plus vous approchez trop près de votre proie .

Pour bien comprendre la pêche au toc , il est nécessaire de bien connaitre votre principale adversaire , j’ai nommé la truite .  Elle se tient en général au fond de l’eau et attend que le courant lui apporte sa nourriture .Votre esche devra donc rester proche du fond si vous voulez la voir se faire attaquer par dame truite .

Votre prospection des lieux devra toujours commencer aux abord de la rive afin d’éviter d’effrayer les truites lorsque vous ramènerez votre ligne . Pêcher près de la berge de veux pas pour autant dire que vous devez négliger la longueur de la bannière , car oui , une ligne trop courte sera retenu par le scion de la canne et ne pourra pas évoluer correctement dans sa coulée .

Après avoir inspecté  les abords du plan d’eau , vous pourrez étendre votre recherche . Généralement vous devrez prospecter vers l’amont , c’est à dire en remontant la rivière . Cette technique vous offrira plusieurs avantages . Premièrement , votre approche sera plus discrète et l’action du courant sur votre ligne maintiendra l’esche au fond de l’eau , si bien sur votre plombée est correctement élaboré . Deuxièmement , vous aurez plus de facilité à rester en contact direct avec votre montage si vous gardez votre ligne tendu et ainsi la perception de votre touche sera donc bien plus aisé . Lorsque les truites que vous avez repérées se tiennent en aval de votre poste , n’hésitez surtout pas à descendre pour lancer , afin de venir les chercher tout en remontant le cours d’eau .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Habitudes et comportements des poissons

Toutefois , il peut arriver , que la prospection vers l’aval soit plus performante . Les torrents et les petits ruisseaux au débit et à la profondeur faibles se prêtent particulièrement à la pêche vers l’aval . Dans le premier cas , l’esche est souvent malmenée par les courants et contre -courants et perdra donc de son attrait pour la truite , laissez donc la ligne descendre vers l’aval et ralentir dans un zone plus calme . Dans le deuxième cas , l’esches arrive , naturellement portée par le courant , vers la truite et le faible débit du cours d’eau ne contraint pas votre appât à remonter à la surface .

Que vous choisissiez la première ou deuxième tactique , ne lancez jamais sur votre coup afin de ne pas provoquer la fuite des truites , maintenez votre canne haute afin de contrôler votre ligne le mieux possible et tenez le fil entre deux doigts pour sentir la touche .

A la touche , ferrez immédiatement et retenez légèrement votre ligne , avant de ramener le poisson a vous . Dans le cas de plusieurs ferrages raté , allégez votre plombé . L’esche , plus libre , obligera la truite à engamer plus franchement .

Le toc façon pyrénéenne

La technique traditionnelle se pratique avec une grande canne dont la particularité est d’avoir les éléments d’une longueur qui diminue à mesure que l’on s’approche du scion .

Le mode de prospection se fait lui aussi d’une manière un peu particulière . Le pêcheur positionne sa ligne dans la coulée qu’il souhaite explorer , en variant la longueur de la canne . Il déboîte ou remboîte ses éléments selon la distance à atteindre . Un exemple : si le poste se trouve à ses pieds , il ôte le talon de la canne pour le raccourcir . Une fois le coup exploré , il change de secteur , en se dirigeant vers l’amont ou vers l’aval . Pêcher en remontant à quelques avantages , celui notamment de pêcher avec une grande discrétion , mais aussi des inconvénients : la difficulté à lire l’eau pour localiser les postes et à bien présenter la ligne . 

Le toc façon italienne

Les pêcheurs italiens ne manquent pas de savoir-faire . Pour pêcher jusque dans l’antre des truites , ils n’hésitent pas à utiliser des montages lourds à plombée massive ( une chevrotine de 6 à 8 grammes , voire plus ) pincée juste avant l’émerillon . Le bas de ligne , court , ne dépasse pas la trentaine de centimètres . La prospection des postes se fait en aveugle et il ne faut pas hésiter à animer la ligne en effectuant des mouvements de dandine  .

Cette tactique est rudement efficace en début de saison pour pêcher des eaux troubles ou lorsque le courant est fort . Ils emploient également pour pêcher sur de longue distance , un système de plombée ingénieux , en forme de spirale. Lourd , il peut être lancé à bonne distance , sans pour autant augmenter les risques d’accrochage, la spirale roulant sur le fond aisément

Le plomb spirale , qui se déplace sur la ligne entre deux émerillons , se réalise avec du fil de plomb , d’un diamètre d’environ 1mn , que l’on tourne sur un mandrin de métal . Le principe est similaire à la fabrication des cannetilles que les bijoutiers réalisent pour confectionner les anneaux d’une chaîne .

Les poissons pêché au toc

Truite

Comme vu plus haut la pêche au toc est destinée aux cours d’eau rapides et torrents de montagne , c’est donc logiquement que cette technique ne s’adresse qu’à la truite .

Pour conclure voici l’essentiel de ce qu’il faut retenir sur la pêche au toc 

  • Choisissez votre canne en fonction de la rivière et des conditions de pêche .
  • Veillez bien  à ce que votre esche soit parfaitement piqué afin qu’elle garde une belle allure naturel dans l’eau  . 
  • Soyez toujours très discret , si par malheur les truites sentent votre présence , la partie sera perdu pour vous .
  • Déterminez votre tactique de prospection en fonction de la profondeur de la rivière et du courant .

Si vous avez des questions ou bien des choses a rajouter l’espace commentaires est là pour vous . Liker sur les réseaux sociaux ça fait toujours plaisir . Bonne pêche .

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 12
    Partages

Une réaction au sujet de « Tout savoir sur la pêche au toc »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.