Tout savoir sur la pêche au stickbait

Tout savoir sur la pêche au stickbait

Comment bien débuter la pêche au stickbait?

Stickbait ,  signifie « leurre bâton », c’est d’un leurre sans bavette, flottant, de forme allongée et pisciforme , qui  ressemble bien souvent à un véritable poisson . Il y a deux type de stickbaits, ceux qui flottent à plat, parfois appellé des « sliders » et ceux qui flottent à 90° avec juste la tête qui dépasse de l’eau.

Ces leurres sont utilisé pour la pêche plutôt rapides en période estivale, sa nage est faite pour réaliser ce que l’on appelle le « walking the dog », c’est à dire faire zig-zaguer son leurre de droite à gauche à la surface de l’eau, ce qui  un sillage et tout un tas d’éclaboussures . C’est très intéréssant et les attaques des carnassiers sont souvent violentes et elles aussi pleines d’éclaboussures 😉 .

Grâce à leur forme, ils se lancent très bien et peuvent atteindre de longues distances. Il s’agit en faite du leurre le plus efficace pour ce qui est d’attraper des carnassiers qui chassent . A la base développé pour le black bass, ce leurre à aussi un grand succès sur presque tous les prédateurs , que ce soit en eau douce ou en mer.

Les stickbaits ont à peut près tous la même façon de nager , « le walking the dog », mais il existe tout de même de grandes subtilités en fonctions des modèles : les sliders, qui flottent à plat sur l’eau ont une nage plus ample créant un plus gros déplacement d’eau, vous pouvez les utiliser pour des prospections plus lentes sur des secteurs assez ouverts et vastes. Tandis que les sticks qui flottent tête en l’air sont plus nerveux, plus réactifs, ils démarrent à la moindre tirée une nage plus serrée que leurs confrères. Vous les privilégierez  pour des pêches précises autour du cover ou sur des chasses localisées.

Une autre grande subtilité de la pêche au stickait se trouve dans le choix de la sonorité . Leurre de prospection et de poissons actifs par excellence, le stickait est équipé dans 90% des cas de billes bruiteuses. Chaque modèle propose et associe une sonorité à sa nage et il est aussi intéressant d’avoir plusieurs modèles afin de varier sa pêche, les résultats peuvent changer du tout au tout en fonction du modèle et de l’humeur des poissons. Exemple : nage serrée, sonorité aigue / nage ample, sonorité grave etc .. à vous de trouver la formule gagnante .

Afin de bien optimiser votre pêche au stickbait , vous aurez besoin d’ une canne à action plutôt rapide, Fast / Reg Fast pour pouvoir imprimer avec précision les petits coups de scion qui actionnent le leurre, et pas trop longue non plus , sous peine de vous fatiguer le poignet. Vous pouvez utiliser , nylon ou tresse en fonction de vos gouts , mais pas de fluorocarbone (coulant), sauf lorsque vous souhaitez voir votre stickbait évoluer sous l’eau . Afin de réussir un maximum vos ferrages, ne faites pas de geste brusque et pas de ferrages trop précipités à la moindre éclaboussure . Vous devez bien sentir le poids du poisson avant d’engager le combat.

Le stickbait s’emploie avec un maximum d’efficacité durant la belle saison, d’avril à octobre , il se montre efficace dans des conditions habituellement difficiles , tel que les eaux claires/peu profondes (1,mètres 50), forte luminosité…sur tous les postes, lorsque vous cherchez  à vous faire plaisir sur des poissons actifs. Il est redoutable sur les poissons postés à l’affût d’une quelconque proie.

Le stickbait tire son attractivité de sa nage particulière , en zigzag le plus souvent, rappelant l’ondulation d’une petite couleuvre aquatique ou encore la fuite d’un poissonnet poursuivi par un prédateur: c’est le fameux walking the dog . Vous obtiendrez cette nage par à-coups réguliers horizontaux successifs du scion (pointé vers le bas), à droite puis à gauche , entre lesquels vous récupèrez l’excédent de bannière. Tous les stickbaits sont conçus pour exécuter cette nage, ils le font d’ailleurs fort bien pour la plupart d’entre eux.

Il existe une alternative à cette nage régulière et nerveuse : le “long slide” qui consiste à animer le leurre plus lentement (amples tirées) pour des poissons plus méfiants/moins actifs.

Au contraire et pour être encore plus provocateur, vous pouvez “jerker” votre stickbait, en effectuant une courte tirée sèche vers vous : le leurre va alors passer sous l’eau tête la première en produisant des éclaboussures (“short jerk”).
Une autre manœuvre, concernant plus spécialement les stickbaits verticaux sur l’eau, consiste à faire plonger le leurre sur quelques centimètres, et cela peut faire la différence quand les poissons ne sont pas enclins à venir prendre en surface. C’est le “diving”, effectué sur une tirée souple.Vous devez alors laisser le leurre remonter de lui même.
Bien évidemment, la solution consiste souvent à combiner ces animations .
Un dernier point : le stickbait fait partie des leurres que vous animez avec la canne, un ratio élevé est donc indispensable (6.0:1 ou plus) afin de récupérer rapidement la bannière qui flotte entre deux tirées et être opérationnel lors d’un ferrage.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche du gardon

Alors que la grande majorité des leurres s’appuient sur la pression de l’eau pour battre de la queue et que d’autres font tout pour  faire du bruit, les Stickbait font dans la discrétion absolue. Ici pas de bruits d’eau, ou très légers, pas de battement de queue, pas de plongée profonde. Ces leurres sont les spécialistes du naturel poussant leur tactique jusqu’à imiter l’agonie d’un poisson blessé. Le réalisme des yeux, pouvant aller jusqu’à exprimer la crainte et la détresse, l’hyperréalisme des coloris, donnent à ces leurres un intérêt incomparables pour la pêche des carnassiers.

Pourtant à première vue , on dirait juste un poisson nageur qui aurait perdu sa bavette, mais la ressemblance ne va pas plus loin.  Lorsque vous êtes à l’arrêt, le stickbait flotte en position verticale, la tête dépassant de l’eau.  À la récupération/animation, il nage en zigzags très prononcés. 

Cette allure provocante et saccadée s’accompagne d’un sillage en surface, et, pour certains modèles, d’éclaboussures,   rehaussées d’un cliquetis de billes d’acier , produisant un bel effet sonore.

Une chose est sûr, c’est que le stickbait semble avoir le dont pour énerver certains carnassiers tel que le black bass, le brochet ou la perche.
A savoir que ,  le Sammy, stickbait japonais, est devenu célèbre sur les bar bretons et ce sont les pêcheurs en mer qui ont véritablement fait connaitre ce type de leurres en France.

La réaction des carnassiers vis à vis d’un stickbait est bien souvent violente .C’est pour cela que ce leurre est si intéressant  : Si vous cherchez des émotions et sensations fortes vous allez être servis .

La plupart du temps l’attaque n’est pas dans un but alimentaire mais dans un but meurtrier . En effet il y a bien souvent des perchettes ou des brochetons à peine plus gros que le leurre , qui attaquent .

Les différentes formes de stickbaits

Les Stickbait en forme de poissons 

Ces stickbait sont les plus répandus, et ils sont réputés pour les très bons résultats qu’ils ont procurés. Leur forme est élancée, leur tête ressemble à celle d’un véritable poisson, le corps est légèrement arqué vers le bas tandis que la queue est très fine. Ils sont en général plutôt légers et ne se lancent pas très loin. Leur nage est courte et rapide . Ce sont des leurres de grand calme à la belle saison. Vous les sortirez généralement entre mi-mai et octobre.

Les Stickbait cylindriques 

Ces leurres se comportent de manière différente , car leur nage est bien plus large et lourde. Ils se lancent très loin . Pour faire travailler ces leurres, le Walking the Dog permet d’adopter une nage régulière et imperturbable qui se moque des rides de surface.

Les Stickbait trapus 

Ces modèles sont plus volumineux. Le dos est rond et bombé, le ventre est plus plat et leur nage est différente des deux autres familles. Ces leurres produisent des sons graves et sourds qui attirent les poissons de loin. Ces leurres sont connus pour efficaces , quand le temps est couvert et que la visibilité des poissons est moindre.

Description d’un stickbait

Le comportement

Il est nécessaire et même indispensable de sentir le travail de son leurre. Ce sont plutôt des leurres de beau temps. Vous privilégierez les gros modèles en début de saison et diminuerez  progressivement les tailles avec l’apparition des grosses chaleurs.

Les différents signaux 

Les Stickbait développent plusieurs signaux très efficaces sur les carnassiers.

– Le signal acoustique du leurre stickbait. Il est produit par les billes en métal contenues dans la plupart des Stickbait. Les sons produit sont de basse fréquence et se propagent très loin sous l’eau.

Le signal vibratoire du leurre stickbait . Les différents mouvements du leurre déplacent de petits volumes d’eau qui se transforment en ondes aquatiques. Ces ondes sont perçues par la ligne latérale du carnassier qui peut se trouver à plusieurs dizaines de mètres du leurre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche de l'alose

Les signaux visuels. Les Stickbait sont les plus réalistes en matière d’imitation. Ils produisent un effet immédiat sur les carnassiers et sont réellement pris pour des proies vivantes.

L’utilisation d’un stickbait

Comme vu plus haut ,le Stickbait nage de trois façons différentes: en Long Slide, en Walking the Dog, et en Diving. Les enchaînements réalisés permettent de donner un naturel rarement atteint chez un leurre.

Le Walking the Dog 

Cette nage s’appuie sur les changements d’angle successifs imprimés au leurre par les tirées de la canne. A chaque traction de la canne le leurre change de direction et glisse à la surface dès que la ligne est détendue, ce qui donne un effet de nage nonchalante.

Le Long Slide 

Le Long Slide est une élongation du walking the dog. La base est strictement la même . En fait, il ne fait qu’accentuer la longueur des glissades. Il imite la fatigue, le ralentissement de la proie.

Le Diving 

Cette  nage s’appuie sur le système de billes internes. Ces billes servent à la stabilisation du leurre, à la production de sons mais également à créer cet effet Diving si attractif. Ces leurres ont une position caractéristique à l’ arrêt qui permet de produire cette nage. La queue est toujours sous l’eau et le leurre presque à la verticale. Cet angle permet au pêcheur d’amorcer un mouvement de Diving en tirant très brièvement sur le leurre. Cette petite tirée très brève et très sèche fait basculer le corps du leurre vers l’horizontale et occasionne dans le même temps la plongée du nez du leurre.

Quelques conseils et recommandations pour la pêche au stickbait

Recherchez les zones peu profondes, par exemple , jusqu’à 1m50 – 2/ (ou moins), et plutôt encombrées, comme les lisières d’herbiers.

– L’animation du stickbait est un peu étonnante, mais simpliste une fois que l’on en a compris le principe.
Un coup de poignet sec, puis donner aussitôt 30 cm de mou dans la ligne : le leurre basule vers l’avant et part sur le côté, c’est le zig.
Dés qu’il ralentit une nouvelle impulsion suivie de mou dans le fil lui fait faire volte face et le renvoie dans l’autre direction, c’est le zag.

Enchaînez les zigs et les zags à  en faisant éventuellement quelques poses de temps en temps. L’apprentissage ne vous demandera pas beaucoup de temps , ce qui vos le coup par rapport aux émotions que vous allez connaître.

Ne vous laissez pas surprendre : à la touche, aussi violente soit-elle, vous devrez toujours rendre la main une seconde, le temps que le carnassier redescende.

Si vous ferrez à la touche vous êtes à peu près sûr de lui enlever le leurre de la gueule ou de le décrocher rapidement.

– Quand vous manquez ou que le carnassier rate votre leurre (ce qui arrive), vous avez toutes les chances de le repiquer au passage suivant.

Les poissons

C’est le leurre parfait pour rechercher les carnassiers actifs en surface. Si vous êtes à la recherche du brochet, de la perche, du black-bass, du chevesne ou du bar/loup alors le stickbait est le leurre  à avoir dans vos boites. Vous pouvez aussi avoir de belle surprise en pêchant au stickbait, par exemple  la prise d’un sandre et ou encore une belle truite .

Et vous pour quels poissons utilisez-vous le stickbait ? J’attends vos réponses dans les commentaires . Vous pouvez partager l’article si il vous a plu 🙂 . A bientôt .

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 36
    Partages

2 réactions au sujet de « Tout savoir sur la pêche au stickbait »

    1. ah oui je viens de voir ça 16 brochets et 8 perches , très beau score bravo !! ça fait toujours super plaisir des sorties pêches pareil et ça motive !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.