Tout savoir sur la pêche de la tanche

Tout savoir sur la pêche de la tanche

Comment bien débuter la pêche de la tanche?

Avant de parler de la pêche de la tanche faisons plus ample connaissance avec ce jolie cyprinidés.

Nom latin : Tinca tinca .

Famille : Cyprinidés .

Taille : En moyenne de 15 à 30 cm ( jusqu’à 65 cm pour certain spécimen ) .

Poids : En moyenne de 200 à 400 grammes ( jusqu’à 4 kilos pour certains spécimen ) .

La tanche est un puissant cyprinidé , présent dans la totalité des eaux françaises ainsi que dans la plupart des pays d’Europe .

C’est un poisson massif , possédant de belles couleurs vert-bronze , qui en font un très joli poisson . Durant l’hiver , elle s’envase et devient totalement inactive et après celui-ci elle reprend son activité de poisson fouilleur pour se nourrir de vers , de larves d’insectes , et de divers invertébrés sans vraiment les sélectionner . La reproduction de la tanche se déroule entre juin et juillet et les jeunes tanches se tiennent généralement en groupe .

C’est un poisson discret mais qui offre une belle résistance au combat , et qui ne pourra être vaincu qu’après un combat acharné .

Les postes et repérages pour la pêche de la tanche

Comme pour la carpe , la réussite de votre partie de pêche sera conditionné par le choix de votre poste et donc par la minutie accordée au repérage du poisson .

La tanche , trouvant sa nourriture en fouillant la vase , évolue en général sur le fond du plan d’eau . Les étangs où se développe herbiers , roseaux et autres nénuphars , sont des lieux où vous aurez toutes vos chances de la trouver . Elle est généralement active tôt le matin ou en fin d’après-midi . En rivière , vous trouverez la tanche dans des zones calmes et peu profonde où la végétation aquatique qu’elle aime tout particulièrement se développe plus facilement .

C’est donc dans ces endroits que vous tenterez de repérer les poissons , même si ce n’est pas toujours simple . Les tanches produisent des bulles en fouillant le fond , ce sera donc un bon indicateur de leurs présence car il est très rare de les voir sauter ou même marsouiner , comme le fond d’autres espèces . Encore faudra t-il différencier les bulles des grosses brèmes de celle des tanches  . En suivant ces indices vous arriverez vite à comprendre le trajet qu’emprunte les poissons , et vous pourrez choisir deux ou trois postes car il vous aurez sans doute besoin de changer de poste en cours de partie , car la tanche en général peu de temps sur un coup .

Ne négligez pas le repérage , le temps que vous y passerez est un atout très important lié au succès de votre partie de pêche .

Le matériel pour la pêche de la tanche

Le matériel que vous utiliserez dépendra surtout de la technique de pêche que vous allez choisir : En effet il ne sera pas le même si  vous pêchez au coup ou bien à l’anglaise à la ligne plombée .

Cannes pour la pêche de la tanche

Au coup à la ligne posée , une batterie de trois cannes sera idéale pour pêcher la tanche . Vous choisirez leur longueur selon la distance de la zone de pêche ; une canne à emmanchement vous permettra d’adapter sa longueur en toutes circonstances . Vous opterez pour un scion creux et muni d’un élastique . Si vous avez une préférence pour la technique de l’anglaise , vous utiliserez une canne à anneaux d’une longueur de 4 mètres environ et à action relativement rapide .

Moulinets pour la pêche de la tanche

Un moulinet à tambour fixe capoté d’une capacité d’au moins 50 mètres de nylon de 20 à 22/100 convient uniquement pour la pêche à l’anglaise .

Flotteurs pour la pêche de la tanche

Pour la pêche au coup le flotteur devra être fin et sensible , mais d’une taille et d’une portance conséquentes , de manière à à supporter une plombée pouvant aller jusqu’à trois grammes . Lorsque les conditions météorologiques ne sont pas top , vous opterez pour un flotteur plus ventru .

Nylons pour la pêche de la tanche

Si vous désirez un bon montage au coup à la ligne posée , le corps de ligne devra être solide de façon à pouvoir combattre un poisson de belle taille , mais relativement sensible pour apprécier la bataille ; ne descendez pas en dessous de 12/100 , le plus prudent restant un bon 16/100 . Le bas de ligne aura un diamètre de 2 à 4/100 inférieur au corps de ligne . A l’anglaise plombée , un nylon d’un diamètre de 16 à 18 / 100 est souvent un bon compromis pour le corps de ligne et un 12 à 14 /100 pour le bas de ligne .

Plombs pour la pêche de la tanche

Au coup à la ligne posée , vous répartirez les plombs sur la ligne de façon régulière , pour un poids total de 1 à 2 grammes . Vous pouvez aussi plomber la ligne d’une olivette et de quelques plombs pour éviter une dérive trop forte , mais vous perdrez alors la distance de la plombée précédente . A l’anglaise plombée , il sera toujours utile d’avoir une gamme de plombs assez large , de l’olive coulissante de 12 à 15 grammes à l’olivette plus légère , pour lester la ligne en fonction des conditions de pêche .

Hameçons pour la pêche de la tanche

Au coup , c’est le type d’esche utilisé qui déterminera le choix de votre hameçon , mais , dans tous les cas , on veillera à ce qu’il ait un excellent piquant . Sa taille sera comprise entre 10 et 18 , et l’utilisation d’un hameçon triple peut être d’une grande utilité . A l’anglaise plombée , simple ou triple , un hameçon de 10 à 16 convient .

Indicateurs de touches pour la pêche de la tanche

A l’anglaise plombée , vous utiliserez un swing-tip ou éventuellement un quiver-tip ; ces deux indicateurs , très sensibles , sont une aide précieuse . Dans certains cas , l’emploi d’un écureuil pourra être utile .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche à la tirette

Bourriche pour la pêche de la tanche

Lorsque vous désirez garder vos prises vivantes et dans de bonnes conditions , vous devrez vous équiper d’une large bourriche en fibre synthétique , qui préserve les poissons des blessures .

Le montage pour la pêche de la tanche

Le montage destiné à la tanche ressemble sensiblement à celui utilisé pour la carpe , même si il est souvent plus léger.

A l’anglaise plombée , le montage au cheveu est prisé par beaucoup de pêcheur , car tout comme la carpe , la tanche aspire sa nourriture . Il est souvent réalisé avec une bouillette flottante , qui permet à l’esche “perdue” dans les herbes où la tanche cherche en général sa nourriture .

Pour monter la ligne : enfiler une olivette arrêtée par un lefger-stop d’une part et par un émerillon baril de l’autre sur le corps de ligne , et fixer le bas de ligne , en 12 à 14 / 100 , à l’émerillon . Terminer le montage par un hameçon 10 à 16 , en fonction de la taille présumée des tanches , et monter la bouillette flottante au cheveu .

Vous pouvez aussi remplacer la plombée par un swim-feeder , qui augmentera le pouvoir de l’amorçage .

Au coup , montez sur le corps de ligne , une plombée constituée d’une olivette , de quelques plombs ronds groupés et d’un plomb isolé , plus bas , qui reposera sur le fond . Le bas de ligne se terminera par un hameçon simple , dont la taille sera définie par rapport aux esches que vous utiliserez .

L’amorçage pour la pêche de la tanche

La tactique de pêche devra être fondée sur un bon amorçage de départ , durant les deux ou trois jours qui précédent la pêche . Cette préparation est indispensable si vous voulez habituer la tanche ,  très méfiante , aux substances de l’amorce . Le matin de la partie de pêche , vous procéderez à un amorçage relativement lourd , puis à des rappels en fonction des fréquences des départs enregistrés .

L’amorçage de préparation sera ensuite différent en fonction de si vous avez choisi d’amorcer de façon identique sur les trois coups ou bien si vous avez décidé d’utiliser des amorces différentes sur chacun d’eux afin de rendre la tanche plus confiante .

Deux à cinq litres de graines seront nécessaire à un amorçage convenable dans un plan d’eau de taille moyenne . Cette quantité peut atteindre 10 à 12 litres lorsque que vous pêchez en lac de barrage . En plus de cette préparation de base , vous prévoirez une centaine de bouillettes pour les amorçages de rappel .

Jusqu’à 10 mètres , vous pouvez lancer les bouillettes à la main , mais au delà de cette distance , optez pour un fronde ou encore un cobra afin d’accroître la précision et la distance des lancers .

L’amorçage , est un un facteur déterminant de la réussite de votre partie de pêche , vous devrez donc le préparer avec beaucoup de soins . Bien souvent , il sera à base de pain et de farineux , auxquels vous ajouterez de la terre de façon à permettre à la tanche de fouiller pour trouver sa nourriture , et de se trouver ainsi en situation habituelle .

Vous emploierez , des farineux tels que la semoule cuite , la farine de mais , le gluten , le jaune de Hollande , le lin , et les chenevis . L’été , l’utilisation de blé cuit permet d’attirer de belles pièces sur un coup . Enfin , les tanches adorent le pain d’épice , en ajouter a votre préparation peut donner des résultats étonnants vous verrez 😉 .

Les esches pour la pêche de la tanche

esche

Les tanches aiment autant les esches animales que végétales , elles apprécient beaucoup la diversité , même si leur régime alimentaire est plus sélectif que celui des carpes .

C’est donc une bonne idée de varier les esches lors d’une même partie de pêche . Si vous disposez d’une batterie de trois cannes , vous pouvez placer une esche différente sur chaque hameçon , et intervertir ces esches quand vous enregistrez une baisse des départs . Si vous ne disposez que d’une canne , vous changerez d’esche dès que son pouvoir d’attraction semblera faiblir . Vous devrez donc vous munir de différentes variétés d’esches , et ne pas hésiter à utiliser des appâts complètement différents des composants de l’amorce , la tanche s’en méfiera moins  .

Une fois la belle saison arrivée , la tanche est plus particulièrement attirée par le blé , le mais doux , ou le chènevis . Mais les pêcheurs utilisent souvent des bouquets de vers de vase ou de terreau , des asticots et même des queues d’écrevisses . Aussi utilisé pour l’amorçage , le pain d’épice , est une esche très appréciée par les beaux spécimens .

A la plombée , vous utiliserez des mini-bouillettes , dont les couleurs et les arômes doivent être soigneusement  choisis . En effet , la tanche aime avant tout les arômes sucrés et les farines d’origines animales et se révèle très sensible aux couleurs jaunes ou oranges .

Lorsque la tanche ne semble pas s’intéresser aux bouillettes , vous vous munirez d’esches de remplaçant afin de ne pas être pris au dépourvu .

L’action pour la pêche de la tanche

La tanche est un adversaire lourd et puissant , ne faites donc en en aucun cas preuve de précipitation , restez toujours calme et attentif . Même si ce sont les carpes que vous recherchez , sachez que , dans la mesure où sa pêche s’apparente à celle d’autres espèces , des carpeaux ou de beaux gardons se piqueront peut-être à votre hameçon .

Quand vous arrivez au niveau d’un poste sur lequel vous avez préalablement amorcé , soyez le plus discret possible et évitez tous les bruits qui pourraient nuire à la quiétude des tanches .

Votre action de pêche dépendra avant tout de la technique que vous pratiquez : la pêche au coup ou la pêche à l’anglaise .

En eaux calmes , la tanche est un poisson que de nombreux pêcheurs choisissent de pêcher au coup en raison des montages fins utilisés qui leur donnent des sensations fortes .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tout savoir sur la pêche en drop shot

Prenez toujours un moment pour bien sonder le coup , la précision de votre montage est essentielle . Veillez aussi a bien régler votre flotteur afin que l’esche traîne sur le fond  , la tanche fouillant la vase pour trouver sa nourriture .

Lancez ensuite votre ligne , et n’hésitez pas à effectuer quelques retraits . La touche se manifeste en général par de légers mouvements du flotteur ; il est en effet courant que la tanche observe l’esche puis la suce avant de l’engamer franchement . Soyez donc patient et attendez que le flotteur disparaisse complètement avant de ferrer délicatement .

Dès que la tanche se sentira prise au piège , elle fera tout pour rester au fond et tenter de rejoindre quelques obstacle en tournant en rond . Faites donc bien attention à garder un contact direct avec elle est laisser-la se fatiguer . Une fois qu’elle sera totalement exténuée , elle remontera à la surface et la ramener jusqu’au bord ne revêt , en général , aucune  difficulté particulière .

A l’anglaise , que vous pratiquerez au flotteur ou à la plombée , lancez vos lignes en douceur au-delà du coup et ramenez-les discrètement sur la zone de pêche que vous aurez définie et qui sera déjà amorcée .

Placez ensuite les cannes sur leur support , parallèlement à la berge , bien à portée de la main . Lorsque vous utilisez un swing-tip , inclinez la canne afin qu’il soit à proximité de l’eau pour éviter les vibrations crées par le vent sur le nylon .

Vous devrez ensuite rester discret tout en faisant preuve de patience et de beaucoup d’attention . Vous pourrez tendre vos lignes de temps à autre pour rappeler à la tanche la présence des esches , sans non plus , l’effrayer par des retraits trop brutaux .

La touche se manifeste en général de manière discrète , elle est indiqué par le flotteur qui sursaute ou par le swing-tip qui s’agite avec hésitation . La tanche aspire l’esche , le rejette , souvent plusieurs fois de suite , puis elle l’engame. Le flotteur s’enfonce alors lentement , ou le swing-tip se tend ou bien se détend de manière plus prononcée . Attendez que le poisson ait commencé sa fuite pour ferrer délicatement mais fermement .

Le combat débute alors  , la tanche se servira majoritairement de sa puissance , mais elle ne cherchera pas toujours à prendre le large come le font d’autres espèces tel que la carpe . Elle se rapprochera même de la rive la plupart du temps . Votre mission est de la fatiguer , en évitant a tout prix qu’il rejoignent les herbiers , d’où il serait difficile de la faire sortir sans casse . Pensez aussi a essayez d’éloigner la tanche du coup le plus rapidement possible afin qu’elle n’effraie pas ces congénère dont la méfiance sera déjà élevé .

Le poisson restera au fond de l’eau jusqu’au dernier moment , puis il rejoindra la surface . Votre épuisette sera déjà dans l’eau , immobile , pour éviter u’un faut mouvement brusque ne cause un nouveau départ . Emprisonner ensuite votre adversaire dans le filet de l’épuisette avec la plus grande délicatesse pour ne pas l’effrayer .

La pêche à vue

Tanche
Tanche pêché à vue au ver canadien

Si la tanche est avant tout un poisson fouilleur qui cherche sa nourriture dans la vase , il arrive que les grosses chaleurs de l’été l’attire en surface . Vous pourrez alors essayer la pêche à vue .

Une fois que vous aurez repéré les tanches au milieu des herbiers , présentez-leur très discrètement un ver de terreau ou un asticot , esché sur un hameçon au bout d’une ligne constitué d’un bas de ligne unique de 18 ou 20/100 . Le diamètre du nylon peut sembler gros , mais pêcher dans les herbiers peut être dangereux pour votre ligne , et quelques précautions ne sont pas inutiles .

La touche se manifeste par une tension du fil . Comme à la pêche au coup ou à l’anglaise , laissez la tanche engamer complètement l’hameçon avant de ferrer , puis ramener -la rapidement , en l’empêchant de rejoindre le fond , qu’elle connait mieux que vous . Etant donné le diamètre de votre fil , les risques de casse sont limités et vous pouvez vous permettre de vous imposer assez rapidement . Attention , soyez toujours d’une grande discrétion irréprochable , si les tanches remarquent votre présence , elles redescendront  au fond ou fuiront le coup .

Pour conclure voici l’essentiel de ce qu’il faut retenir sur la tanche .

  • Le repérage conditionne grandement la réussite de votre partie de pêche prêtez y donc une attention particulière .
  • Pensez à utiliser un montage au cheveu qui peut être d’une grande efficacité .
  • Amorcez lourdement votre coup deux ou trois jours avant votre partie de pêche .
  • La tanche à un régime alimentaire sélectif mais elle est gourmande , veillez à lui offrir ce qu’elle préfère et à varier les esches .
  • Soyez bien patient et ne faites preuves d’aucune précipitation .

Et vous comment pêchez-vous la tanche ? Répondez moi dans les commentaires et pensez à partager cet article si il vous a plu . Bonne pêche .

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 33
    Partages

6 réactions au sujet de « Tout savoir sur la pêche de la tanche »

  1. Bonjour,l’article est très intéressant.
    J’ai découvert la pêche de la tanche un peu par hasard en etang délaissant le gardon de ce fait.je trouve que c’est bien plus palpitant.
    Pour ma part les meilleurs résultats sont en utilisant des pellets odeur ail et pain d’épice et cela sans meme amorcer mais juste en utilisant une petite poignée de pellets plus fins comme amorce dans la zone de ma ligne.La ou je pêche j’ai la chance de remonter de beaux spécimens d’environ 50 cm et il faut s’attendre à casser plusieurs fois.

    1. Merci pour votre commentaire, j’ai également découvert la pêche de la tanche un peu par hasard en utilisant un ver canadien, et je ne m’attendais pas à ce que ce soit une tanche qui morde. Et elle offre un jolie combat. Super les pellets ail et pain d’épice, j’essaierai ça à l’occasion 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.